•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Novak Djokovic champion à Wimbledon

Novak Djokovic est sacré champion à Wimbledon

Photo : Getty Images / Julian Finney

Radio-Canada

Novak Djokovic a été couronné à Wimbledon pour la quatrième fois de sa carrière dimanche. En finale, le Serbe s'est défait sans trop de difficulté du Sud-Africain Kevin Anderson 6-2, 6-2 et 7-6 (7/3).

Djokovic a brisé le géant sud-africain dès le premier jeu pour donner le ton au match. Anderson a été brisé à quatre reprises durant les deux premières manches.

La troisième manche a été plus chaudement disputée. Aucun des deux finalistes n’est parvenu à ébranler l’autre, si bien que le spectacle s’est prolongé. Djokovic a mis fin au match après 2 h 18 min de jeu.

Anderson a commis 32 fautes directes et Djokovic n’en a fait que 13. Le Sud-Africain a totalisé 10 as contre 6 pour le Serbe.

« Djoko » a eu peu de repos avant de se présenter sur le court pour l’ultime affrontement. La fin de son match de demi-finales contre l’Espagnol Rafael Nadal ayant été reportée à samedi, il n’a pu bénéficier d’une journée de congé comme son adversaire.

Le titre de champion avait une saveur particulière pour l’ancien meneur au classement mondial, car il l’a remporté devant son fils de 3 ans.

« Entendre crier papa, papa rend ce titre encore plus spécial », a-t-il avoué.

Grâce à cette victoire, l’athlète de 31 ans, qui disputait sa première finale en grand chelem en deux ans, s’est offert le 13e titre majeur de sa carrière.

Le Serbe attendait ce grand trophée depuis juin 2016 et son premier sacre à Roland-Garros, où il s’était offert le dernier titre majeur qui manquait à son palmarès. Avec quatre victoires de suite en tournoi du grand chelem, il était alors le roi incontesté du tennis.

Après, cela a été le début d’une chute de près de deux ans. Il a perdu sa place au sommet du classement mondial ainsi que les quatre trophées du grand chelem. Il a enchaîné les blessures et les problèmes personnels. Il s’est finalement fait opérer au coude droit en février.

« Il y a eu beaucoup de doutes. Je ne savais pas si j’allais pouvoir revenir à un tel niveau », a-t-il confié.

Anderson en était pour sa part seulement à sa deuxième participation à une finale d’un tournoi d’envergure. Le géant sud-africain avait fait sa première apparition en final aux Internationaux des États-Unis en 2017.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Tennis

Sports