•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Angelique Kerber surprend Serena Williams en finale à Wimbledon

Angelique Kerber à Wimbledon

Photo : Getty Images / Michael Steele

Radio-Canada

Contre toutes attentes, l'Allemande Angelique Kerber a dominé Serena Williams 6-3 et 6-3 en finale, samedi, à Wimbledon.

Dès le premier jeu, elle a brisé l’Américaine qui a accumulé 24 fautes directes durant l’affrontement de 1 h 5 min. L’Allemande n’en a enregistré que cinq.

« Je savais que je devais être au sommet de ma forme contre une championne comme Serena », a mentionné la première joueuse de son pays à triompher à Wimbledon depuis Steffi Graf en 1996.

Williams disputait sa première finale depuis son accouchement il y a 10 mois. Après s'être absentée pendant un long moment du circuit, elle a répété à plusieurs reprises qu'elle était simplement impressionnée d'être parvenue à se qualifier pour la finale. L’athlète de 36 ans aurait cependant souhaité obtenir le 24e titre majeur de sa carrière qui lui aurait permis de rejoindre Margaret Court au sommet à ce chapitre.

À toutes les mères, je jouais pour vous aujourd'hui et j'ai essayé.

Serena Williams

« Angelique a très bien joué, a-t-elle ajouté. Elle a joué de manière complètement folle. »

Les deux joueuses n’en étaient pas à leur premier rendez-vous en finale à l'All England Club. Elles s’étaient affrontées en 2016 et Williams l’avait emporté.

Cette victoire a permis à Kerber de décrocher le troisième titre majeur de sa carrière. Elle avait été couronnée en 2016 aux Internationaux d'Australie et des États-Unis. Elle avait d’ailleurs vaincu Williams en finale à Melbourne.

Les Américains Mike Bryan et Jack Sock sacrés en double

Mike Bryan et Jack Sock

Mike Bryan et Jack Sock

Photo : Getty Images / Michael Steele

Les Américains Mike Bryan et Jack Sock ont vaincu le Sud-Africain Raven Klaasen et le Néo-Zélandais Michael Venus 6-3, 7-6 (9/7), 6-3, 5-7, 7-5 en 3:40.

Spécialiste du double, Mike Bryan, 40 ans, remporte son 17e titre du grand chelem en double, le 4e sur le gazon londonien. Mais pour la première fois, il s'impose non pas avec son frère jumeau Bob, blessé à une hanche, mais avec son compatriote Sock, 15e mondial en simple.

Ce dernier obtient quant à lui son deuxième titre à Wimbledon en double après son sacre en 2014 avec le Canadien Vasek Pospisil.

Du côté des femmes, les Tchèques Barbora Krejcikova et Katerina Siniakova, têtes de série no 3, ont battu le duo formé de leur compatriote Kveta Peschke et de l'Américaine Nicole Melichar (no 12) 6-4, 4-6, 6-0.

Krejcikova et Siniakova, âgées toutes les deux de 22 ans, ont ainsi soulevé leur deuxième trophée majeur d’affilée après avoir été couronnées sur la terre battue de Roland-Garros.

Avec les informations de La Presse canadienne

Tennis

Sports