•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Blue Jays ont le dernier mot sur les Mets et Bautista

Jose Bautista salue la foule à Toronto.

Jose Bautista salue la foule à Toronto.

Photo : La Presse canadienne / Fred Thornhill

Radio-Canada

Les Blue Jays ont réalisé une impressionnante remontée pour l'emporter 8-6 sur les Mets de New York, mardi soir, à Toronto. Jose Bautista foulait le terrain du Centre Rogers pour la première fois dans l'uniforme des visiteurs.



Lourdes Gurriel fils a dénoué l'impasse avec un circuit de deux points en huitième manche

Gurriel a envoyé le lancer de Tim Peterson (1-1) par-dessus la clôture du champ droit, une manche après que Yangervis Solarte eut égalisé la marque grâce à une claque de trois points. Le circuit de trois points, son 16e de la saison, a couronné une remontée de cinq points en septième manche pour les Blue Jays (40-45).

Les choses se sont gâtées pour Bautista en septième manche lorsqu'il a fait une erreur défensive après le simple de Randal Grichuk. Sur la séquence, Grichuk a été en mesure de rejoindre le troisième but et de croiser le marbre sur un roulant de Gurriel, avant que Devon Travis ne réduise l'écart 6-3.

John Axford (2-1) a disputé la huitième manche et a enregistré deux retraits en neuvième avant d'accorder un simple à Bautista et un but sur balles à Asdrubal Cabrera. Tyler Clippard s'est par la suite chargé du dernier retrait pour obtenir le sauvetage.

Marco Estrada a été contraint de quitter la rencontre tôt en raison d'une blessure à la hanche. Le partant des Jays n'a effectué que 12 lancers avant de se faire remplacer en première manche. Il a accordé deux points, un coup sûr, un but sur balles et a retiré un frappeur sur des prises.

Le droitier de 34 ans a grimacé après avoir effectué un changement de vitesse pour obtenir une prise face à Michael Conforto et n'a pas été en mesure de rester plus longtemps. Le releveur Jake Petricka s'est chargé de terminer la manche.

L'équipe a annoncé que les radiographies étaient cependant négatives.

Les partisans ovationnent Bautista

La soirée de Bautista s'était pourtant bien amorcée. Il a obtenu un but sur balles et il a réussi à rentrer au bercail lors du circuit de Cabrera pour donner une avance de 2-0 aux Mets. Devin Mesoraco et Wilmer Flores ont également frappé des circuits pour les Mets (33-49).

Bautista a été vivement acclamé par les partisans et une ovation remplie d'émotion lorsqu'un résumé de ses meilleurs moments a été présenté à l'écran géant avant le premier lancer du match. Bautista a tenu à remercier la foule en les saluant à son tour pendant qu'il s'échauffait tout près du premier but.

Lors de sa première présence au bâton, les Blue Jays ont par la suite fait jouer la chanson O.M.G. d'Usher, celle qui retentissait dans le Centre Rogers lors de la saison 2010, au cours de laquelle il a cogné 54 circuits. Bautista a semblé ému au moment de s'avancer vers le marbre, et il a encore une fois envoyé un signe de la main aux 24 010 partisans réunis pour l'occasion.

Un après-midi empreint de nostalgie

Plus tôt dans la journée, Bautista avait rencontré la presse et avait reconnu que cette journée était très particulière.

« Je me sens bien, c'est comme si rien n'avait changé, a-t-il souligné. Il fait bon d'être de retour. Évidemment, c'est beaucoup d'émotions et beaucoup de souvenirs. »

Bautista a amorcé sa carrière dans les majeures en 2004, mais s'est vraiment épanoui en 2010 avec les Blue Jays. Cette année-là, en plus de ses 54 circuits, il avait récolté 124 points produits et s'était taillé une place pour la sixième fois au match des étoiles.

Sa liste de souvenirs marquants à Toronto est longue et il aura certainement marqué la Ville Reine à plusieurs occasions, notamment lorsqu'il avait lancé son bâton après avoir claqué une longue balle en 2015. Il est également l'une des pierres angulaires de l'équipe qui avait permis aux Torontois de se rendre à la série de championnat de la Ligue américaine en 2015 et en 2016.

« Il amenait une belle intensité tous les jours, même dans une période difficile », a reconnu le gérant des Blue Jays John Gibbons.

Malgré tout, Bautista s'est dit heureux de la durée de son passage à Toronto.

« C'est difficile de mettre le doigt sur un ou deux moments précisément, a avoué Bautista. Évidemment, les séries demeurent de bons souvenirs. Mais les expériences de vie, les amitiés développées et tout ce qui vient avec, j'en suis très reconnaissant. Je ne crois pas que je puisse choisir un moment en particulier, ce ne serait pas juste. »

Bautista a rejoint ses anciens coéquipiers sur le terrain lorsque les Torontois s'échauffaient sur le terrain. Les joueurs en ont profité pour le saluer et le serrer dans leurs bras.

« Il se présentait tous les jours, il savait quelles étaient ses obligations, même quand ça allait moins bien », a raconté Gibbons. Il savait que les gens étaient venus pour le voir jouer.

Les statistiques du cogneur ont chuté l'an dernier et les Blue Jays avaient alors simplement choisi de ne pas exercer leur année d'option sur son contrat.

Après quelques semaines sur le marché des joueurs autonomes, Bautista s'est d'abord joint aux Braves d'Atlanta, avec qui il n'a disputé que 12 rencontres. Il s'est par la suite entendu avec les Mets deux jours après avoir été libéré.

Il a amorcé la rencontre mardi avec une moyenne au bâton de ,250, et une récolte de 3 circuits et 13 points produits en 36 rencontres avec la formation new-yorkaise.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Autres sports

Sports