•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Brésil et la Suisse qualifiés pour les huitièmes de finale

Neymar saute dans les bras de Paulinho après son but contre la Serbie.

Neymar saute dans les bras de Paulinho après son but contre la Serbie.

Photo : Getty Images / Stu Forster

Radio-Canada

En l'emportant 2-0 sur la Serbie, le Brésil s'est emparé de la tête du classement final du groupe E au Mondial, mercredi, en Russie. La Suisse s'est contentée d'une nulle de 2-2 contre le Costa Rica, mais s'est aussi qualifiée pour le tour éliminatoire.

Le Brésil termine ainsi la phase de groupe avec 7 points devant la Suisse (5 points), la Serbie (3 points) et le Costa Rica (1 point). La Seleçao jouera son huitième de finale contre le Mexique, 2e du groupe F. Les Suisses feront face aux Suédois, 1ers du groupe F.

Le Brésil est lancé

Neymar n'a pas marqué, mais ce n'est pas faute d'avoir essayé. Paulihno (36e), magnifiquement lancé par Philippe Coutinho, et Thiago Silva (68e) de la tête après un coup de pied de coin de la vedette brésilienne ont concrétisé la domination de leur équipe, qui n'a été en difficulté qu'une dizaine de minutes durant toute la rencontre.

Il avait beaucoup été question, avant le match, des larmes de Neymar après l'affrontement contre le Costa Rica (2-0), de l'émotion des Brésiliens en général, et de leur capacité à gérer l'énorme pression qui pesait sur leurs épaules.

Les Auriverdes ont montré dès l'entame qu'ils avaient bien préparé ce match couperet, où la défaite était interdite sous peine d'élimination.

Rapidement, la Seleçao a pris le contrôle du match, mais elle a toutefois dû gérer un coup dur dès la 10e minute, avec la sortie du latéral Marcelo, boitillant. L'air étrangement absent, il a cédé sa place à Filipe Luis et a regagné le vestiaire.

À la 36e minute, Coutinho a trouvé Paulihno, plein axe, qui a devancé du bout du pied, en extension, le gardien serbe et deux défenseurs pour ouvrir la marque et donner aux quintuples champions du monde une bouffée d'oxygène avant la pause.

Les Serbes se sont créé des occasions à l'heure de jeu pendant une dizaine de minutes, mais se sont éteints après que Thiago Silva a placé une tête puissante et imparable, sur un coup de pied de coin tiré par Neymar, qui assurait aux siens la victoire et la qualification pour les huitièmes de finale.

La fin de match était à sens unique, et Neymar manquait par deux fois l'occasion de tripler la mise.

Le Brésil a franchi l'obstacle du premier tour, redoutable pour les favoris dans cette édition 2018 du Mondial, comme l'Allemagne, éliminée plus tôt mercredi.

La Suisse accrochée

La Suisse est qualifiée, mais sa défense fait peur avant d'affronter la Suède, sans son capitaine Stephan Lichtsteiner, qui a reçu un deuxième avertissement pour une semelle sur Colindres. Il sera suspendu pour les huitièmes de finale.

À la 87e minute, après le but de Josip Drmic, la Suisse avait encore la victoire en main après avoir pourtant été dominée. Mais elle a trop mal défendu et s'est fait reprendre après un tir de pénalité de Bryan Ruiz (90e + 3) qui a heurté la barre transversale, mais a rebondi sur le dos du gardien Yann Sommer pour entrer dans le filet.

La Suisse a même accordé deux tirs de pénalité en deux minutes, mais l'arbitre français Clément Turpin a dû annuler le premier après avoir vu la reprise vidéo, car Ruiz était hors-jeu au moment de la faute commise sur lui par Michael Lang.

En première mi-temps, l'ex-milieu de l'Impact de Montréal Blerim Dzemaili avait mis la Nati en avant d'une frappe pure (31e) au moment où son équipe sortait à peine la tête de l'eau.

Déjà éliminés, les Ticos, surprise du Mondial 2014 où ils avaient atteints les quarts de finale pour la première fois, ont évité de quitter la Russie avec trois défaites. Le but de Kendall Waston, à la 56e minute, assurait aussi au Costa Rica de ne pas être la seule nation blanchie en Russie.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Soccer

Sports