•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canada absent des finales de la Ligue des nations

Nicholas Hoag (en noir) tente une attaque contre la Serbie.
Nicholas Hoag (en noir) tente une attaque contre la Serbie. Photo: FIVB

Après cinq semaines de matchs préliminaires, Nicholas Hoag et ses coéquipiers de l'équipe canadienne ont terminé au 7e rang du classement de la Ligue des nations de volleyball avec une fiche de huit victoires et sept défaites, dimanche, à Jiangmen, en Chine.

Seules les six premières équipes ont eu leur laissez-passer pour les finales de la Ligue des nations qui auront lieu à Lille, en France, au début du mois de juillet.

« Pour se qualifier, il fallait gagner nos trois matchs du week-end et que la Serbie en perde un contre nous et un contre la Chine ou le Japon. Comme elle a gagné face à ces deux équipes, ça n’aurait rien changé. Ce que nous aurions pu mieux faire, c’était de gagner contre l’Allemagne et la Bulgarie les semaines précédentes », a dit Hoag.

Ce dernier s’est toutefois dit satisfait de la progression de l’équipe au cours de ce tournoi, qui s’est étalé sur plusieurs semaines.

« C’était très, très exigeant ! Nous avons fait plus de 80 000 kilomètres, nous avons fait le tour du monde. C’était cinq week-ends d’affilée de trois matchs et, l’an passé, c’était trois fins de semaine. Nous sommes restés sur la route, donc nous avons fait la Pologne, l'Argentine, Ottawa (Canada), la Bulgarie et la Chine. »

Les Canadiens auront maintenant deux semaines de congé avant de retourner à Gatineau et reprendre l’entraînement.

Ils seront de retour sur la route vers la fin août en préparation des Championnats du monde qui se dérouleront en Bulgarie et en Italie au mois de septembre.

« Je pense que notre cohésion d’équipe est ce qui va nous aider. Nous avons connu de bonnes performances contre de grosses formations telles que celles du Brésil, de la France et de l’Italie. Si nous continuons comme ça, il n’y a pas vraiment d’équipes que nous ne pouvons pas battre aux Championnats du monde », a conclu Hoag.

Volleyball

Sports