•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canadien choisit Jesperi Kotkaniemi au 3e rang du repêchage

Jesperi Kotkaniemi (au centre)

Photo : Canadien de Montréal / Twitter

Radio-Canada

Le Canadien de Montréal a choisi le joueur de centre finlandais Jesperi Kotkaniemi au 3e rang du repêchage 2018 de la Ligue nationale de hockey, vendredi soir, à Dallas.

Ce fut le seul geste posé par le Canadien, qui a conservé ses quatre choix de deuxième tour plutôt que d'en échanger un ou deux pour obtenir une autre sélection au premier tour.

Outre Kotkaniemi, l'ailier tchèque Filip Zadina et l'attaquant américain Brady Tkachuk avaient tous fait l'objet de discussions plutôt soutenues chez les observateurs.

Kotkaniemi, qui a grimpé dans les classements au cours des dernières semaines, a disputé la dernière saison avec l'Assat de Pori, dans la Liiga, la ligue élite de Finlande.

Mesurant 1,88 m (6 pi 2 po) et pesant 82 kg (181 lb), Kotkaniemi a récolté 10 buts et 29 points en 57 matchs. Il a ajouté une aide en sept rencontres éliminatoires, alors que son équipe s'est inclinée en quarts de finale.

À lire aussi : Claude Julien encense Max Domi

Kotkaniemi a notamment retenu l'attention lors du Championnat mondial des moins de 18 ans, inscrivant trois buts et neuf points en sept rencontres pour aider la Finlande à remporter la médaille d'or.

Kotkaniemi, qui célébrera son 18e anniversaire de naissance le 6 juillet, rayonnait de bonheur lorsqu'il s'est présenté au podium dans la salle d'entrevues.

« Je suis heureux en ce moment! », a-t-il lancé dans un anglais relativement bon.

« C'est une grande sensation, a-t-il ajouté quelques instants plus tard. La chose la plus importante, c'est qu'il s'agit d'une grande équipe. Je suis excité d'aller là-bas. »

Jesperi KotkaniemiAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jesperi Kotkaniemi

Photo : Radio-Canada

Kotkaniemi n'a pas discuté avec les dirigeants du Canadien au cours des derniers jours. Sa dernière rencontre avec le Tricolore remontait au camp d'évaluation à Buffalo.

« J'ai été un peu surpris. J'avais entendu dire qu'ils se cherchaient un centre et j'espérais qu'ils me choisiraient, a raconté Kotkaniemi. Au cours des derniers jours, j'étais un peu nerveux en pensant à ce jour. Mais je pense que vais plutôt bien en ce moment! »

« Je suis surtout un fabricant de jeu, a-t-il déclaré lorsqu'il a été invité à se décrire. J'ai aussi un bon tir, mais j'ai besoin de l'utiliser plus souvent. J'ai un bon physique. J'aime aller dans les coins et travailler avec ardeur. »

Kotkaniemi a notamment retenu l'attention lors du Championnat mondial des moins de 18 ans, inscrivant trois buts et neuf points en sept rencontres pour aider la Finlande à remporter la médaille d'or.

« L'équipe a bien joué et quand une équipe joue bien, les joueurs sont meilleurs », a-t-il répondu, sans vouloir se donner plus de crédit que nécessaire.

Kotkaniemi est sous contrat pendant encore deux saisons avec son équipe en Finlande, dont l'entraîneur-chef est son père.

Les commentaires de Marc Bergevin

Alors qu'il parlait de la relation avec son paternel, Kotkaniemi a montré un beau sens de l'humour.

« Parfois, on a de beaux moments, a-t-il déclaré en riant. On s'entend bien. »

La plupart des observateurs estiment que Kotkaniemi ne se joindra pas au Canadien avant au moins deux ans. Le principal intéressé ne semblait pas vouloir se mettre trop de pression.

« Ça se pourrait, a-t-il reconnu. Je vais y aller une journée à la fois. »

Il était évidemment impossible de parler à Kotkaniemi sans lui mentionner le nom de Saku Koivu, que le Canadien avait réclamé au 21e rang au Colisée de Québec en 1993. Il sait ce que Koivu représente pour le Tricolore.

« Je sais qui il est. Je ne l'ai jamais rencontré, mais j'ai vu quelques-uns de ses matchs. J'étais pas mal jeune, a-t-il rappelé. J'espère que je pourrai avoir le même impact sur l'équipe qu'il a eu et que je serai aussi bon que lui. C'est ma mission. »

Le Canadien s'était avancé jusqu'au troisième échelon en gagnant l'une des trois loteries du mois d'avril. La formation montréalaise a terminé en 14e position de l'Association de l'Est et au 28e rang de la LNH avec une fiche de 29-40-13, pour un total de 71 points.

Rasmus Dahlin, le tout premier choix

Au début de la séance, les Sabres de Buffalo ont sans surprise sélectionné le défenseur suédois Rasmus Dahlin avec le tout premier choix.

En 2017-2018, au championnat élite suédois, il a amassé 20 points, dont 7 buts, en 41 rencontres avec Frolunda.

Rasmus Dahlin.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Rasmus Dahlin

Photo : Associated Press / Michael Ainsworth

Il a récolté la médaille d'argent avec la Suède au Championnat du monde junior de 2018 et il a participé aux Jeux olympiques d'hiver à Pyeongchang, en Corée du Sud.

Au deuxième rang, les Hurricanes de la Caroline ont prononcé le nom de l'attaquant russe Andrei Svechnikov des Colts de Barrie de la Ligue de l'Ontario.

Avec le quatrième choix, les Sénateurs d'Ottawa ont sélectionné Tkachuk de l'Université de Boston. Il est le fils de l'ancienne étoile Keith Tkachuk et le frère de Matthew Tkachuk, des Flames de Calgary.

Au cinquième rang, les Coyotes de l'Arizona ont choisi le centre ontarien Barrett Hayton, des Greyhounds de Sault-Sainte-Marie.

Au-delà du top 5

Zadina, des Mooseheads d'Halifax, a finalement été sélectionné au sixième rang par les Red Wings de Détroit. Plusieurs le considéraient comme le troisième des meilleurs espoirs disponibles.

Filip Zadina.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Filip Zadina

Photo : Associated Press / Michael Ainsworth

Les Canucks de Vancouver et les Oilers d'Edmonton possédaient respectivement les 7e et 10e choix et ils sont allés chercher des renforts en défense. Les Canucks ont choisi l'Américain Quinn Hughes, de l'Université du Michigan, tandis que les Oilers ont opté pour l'Ontarien Evan Bouchard, des Knights de London.

Les Sénateurs détenaient le 22e choix, mais ils l'ont cédé aux Rangers de New York en échange des choix numéros 26 et 48. Avec le 26e choix, les Sénateurs ont sélectionné le défenseur albertain Jacob Bernard-Docker.

Pour leur part, les Maple Leafs de Toronto possédaient la 25e sélection, mais ils l'ont donnée aux Blues de Saint Louis contre les 29e et 76e choix. Au 29e rang, les Leafs ont finalement choisi le défenseur suédois Rasmus Sandin, qui joue avec les Greyhounds dans l'OHL.

Les deux autres formations canadiennes, les Jets de Winnipeg et les Flames de Calgary, n'avaient pas de choix au premier tour.

L'ancienne vedette des Stars de Dallas Mike Modano et le capitaine actuel de l'équipe Jamie Benn ont annoncé la sélection des Stars au 13e rang. Le centre Ty Dellandrea, des Firebirds de Flint, dans l'OHL, a été accueilli chaleureusement par les partisans.

Les Capitals de Washington, champions de la Coupe Stanley, ont terminé la soirée en sélectionnant le défenseur russe Alexander Alexeyev, des Rebels de Red Deer, dans la Ligue de l'Ouest.

Le reste du repêchage aura lieu samedi.

Hommage aux Broncos de Humbolt

Avant la toute première sélection, le commissaire de la LNH, Gary Bettman, a remis le prix E.J. McGuire aux membres de Broncos de Humboldt.

Un accident de la route impliquant l'autobus de l'équipe de la Ligue de hockey junior de la Saskatchewan a fait 16 victimes, dont 10 joueurs, le 6 avril dernier.

Créé en 2015, le prix E.J. McGuire est remis annuellement par la ligue à l'espoir qui démontre le mieux un engagement envers l'excellence par sa force de caractère, son côté compétitif et ses qualités athlétiques.

Une première transaction

Les Capitals de Washington et l'Avalanche du Colorado ont conclu une transaction environ 30 minutes avant le début de la séance.

L'Avalanche a acquis le défenseur Brooks Orpik et le gardien Philipp Grubauer des Capitals en échange d'un choix de deuxième tour, le 47e au total.

Âgé de 37 ans, Orpik a récolté 10 aides en 81 matchs avec les Capitals la saison dernière, tandis que Grubauer, 26 ans, a compilé un dossier de 15-10-3 avec une moyenne de 2,35 et un taux d'efficacité de ,923 en 35 sorties.

Cet échange permet aux Capitals d'obtenir un peu de flexibilité pour ce qui est de leur masse salariale, alors que l'équipe espère s'entendre avec le défenseur John Carlson, qui pourrait devenir joueur autonome sans compensation le 1er juillet.

Le défenseur Michal Kempny pourrait aussi se prévaloir de l'autonomie complète le 1er juillet, tandis que les attaquants Devante Smith-Pelly et Tom Wilson exigeront des augmentations salariales en tant que joueurs autonomes avec compensation.

Hockey

Sports