•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Chiefs ont la cote auprès des docteurs québécois

Jean-Philippe Darche (no 51)
Jean-Philippe Darche (no 51) Photo: Facebook / Jean-Philippe Darche
Radio-Canada

Jean-Philippe Darche effectuera un retour dans le giron des Chiefs. Celui qui a oeuvré comme spécialiste des longues remises dans la NFL au début du second millénaire réintégrera officiellement l'organisation au sein de l'équipe médicale en juillet.

Un texte de Félix St-Aubin

Une dizaine de jours séparent Darche de la fin de son année de spécialisation en médecine sportive. Sous peu, les Chiefs compteront dans leurs rangs deux docteurs québécois, l'autre étant le non moins connu Laurent Duvernay-Tardif.

Sur le terrain comme joueur de 2001 à 2006 à Seattle et de 2007 à 2008 à Kansas City, Darche prodiguera maintenant des soins aux porte-couleurs des Chiefs grâce à son statut de docteur.

« Une grosse partie du travail est de voir les joueurs pendant la semaine dans les salles de musculation et de thérapie, parfois ils viennent aussi à la clinique. Tu peux aussi t'occuper des entraîneurs et du personnel qui travaillent pour l'équipe », a-t-il expliqué.

« Je suis très content parce que c'est quelque chose que j'ai toujours voulu faire [...] Je me suis toujours visualisé faire quelque chose de la sorte, a renchéri Darche. C'est un domaine qui est intéressant, j'aime être autour d'une équipe. »

Le principal concerné offrira également un coup de main aux Royals, la formation du baseball majeur établie à Kansas City, mais dans une moindre mesure. Par le passé, il s'attardait notamment aux tests physiques avant l'amorce du camp d'entraînement.

La position de spécialiste des longues remises, comme plusieurs dans les unités spéciales, les différents types de botteurs en tête de liste, fait partie des emplois les plus ingrats au football professionnel.

Darche s'est battu jour après jour durant l'intégralité de sa carrière de neuf campagnes au sud de la frontière canado-américaine afin de conserver son poste acquis à la dure. Il est bel et bien conscient des efforts à déployer pour demeurer dans la NFL.

Je pense qu'en étant un joueur avant de devenir un médecin m'a permis de bien comprendre ce que les joueurs peuvent ressentir. Il s'agit d'avoir une relation avec eux, de comprendre leur façon de penser, ce que ça signifie, où ils sont rendus dans leur entraînement, de différencier les joueurs établis, vedettes et ceux qui viennent tout juste de se trouver un emploi.

Jean-Philippe Darche

Le Montréalais de 43 ans a terminé ses études en médecine à l’Université du Kansas en 2014, cinq ans après avoir raccroché ses épaulières. Les Chiefs l'avaient libéré à l'issue de la saison 2008 après qu'il eut subi une blessure qui l'avait fait rater 9 des 16 rencontres.

Avant de faire le saut dans le circuit Tagliabue, qui a précédé le circuit Goodell, Darche a disputé une campagne dans la Ville Reine avec les Argonauts en 1999. Les Torontois l'avaient sélectionné au 21e rang du repêchage de la même année.

Récemment, Duvernay-Tardif a décroché son doctorat en médecine après avoir conclu ses études à l'Université McGill. Les deux anciens joueurs des Redmen se sont forgé une amitié au fil des années.

« Depuis que Laurent est arrivé à Kansas City, on est assez proches. On se voit régulièrement, mes enfants sont les plus grands fans de Laurent. Mon plus jeune, qui a maintenant 13 ans, porte son chandail [no 76 où l'on peut lire] Duvernay-Tardif », a soutenu Darche.

« Je suis vraiment content de voir toutes les bonnes choses qui lui arrivent à lui aussi », a-t-il poursuivi.

Laurent Duvernay-TardifLaurent Duvernay-Tardif Photo : Getty Images / Jamie Squire

Football

Sports