•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réduite à 10, la Colombie s'incline devant le Japon au Mondial

L'arbitre Damir Skomina expulse le milieu colombien Carlos Sanchez (6).

L'arbitre Damir Skomina expulse le milieu colombien Carlos Sanchez (6).

Photo : Getty Images / FILIPPO MONTEFORTE

Radio-Canada

Le Japon a dû travailler d'arrache-pied pour profiter de son avantage d'un homme contre la Colombie, mais il y est finalement parvenu. Un but de Yuya Osako après un coup de pied de coin à la 73e minute a donné une victoire de 2-1 aux Samouraïs bleus, mardi, dans leur match du groupe H de la Coupe du monde au stade de Mordovie, à Saransk.

Osako s’est élevé au-dessus de tout le monde pour rediriger de la tête le centre de Keisuke Honda, qui était monté au jeu à peine trois minutes auparavant. L’attaquant a ainsi offert à son pays la première victoire d’une nation asiatique contre un rival sud-américain en phase finale.

La Colombie devait se débrouiller avec un joueur en moins depuis la 3e minute, après que Carlos Sanchez eut écopé d’un carton rouge.

Après un arrêt du gardien David Ospina, Shinji Kagawa a envoyé le retour vers le filet colombien. Sanchez a intercepté le ballon du bras et l’arbitre a immédiatement indiqué la sanction : tir de pénalité et expulsion.

Kagawa a ensuite pris Ospina à contre-pied pour lancer le Japon en avant.

La Colombie a eu besoin de quelques minutes pour trouver ses repères, mais a finalement réussi à rétablir son jeu malgré le joueur en moins.

En fin de première mi-temps, Radamel Falcao, qui joue à 32 ans le premier match de sa carrière à la Coupe du monde, a réussi à faire prendre une faute aux Japonais à l’entrée de la surface.

Juan Quintero a ensuite surpris la défense et le gardien nippon Eiji Kawashima avec un coup franc roulant qui a tout juste passé la ligne. Kawashima a eu beau argumenter qu’il avait fait l’arrêt malgré l’évidence, les Colombiens avaient créé l’égalité.

Los Cafeteros avaient amorcé leur tournoi sans le meilleur buteur du Mondial 2014, James Rodriguez, qui souffrait d’une fatigue musculaire.

Celui qui avait marqué le dernier but d’une victoire colombienne de 4-1 contre le Japon, il y a quatre ans, a finalement joué les 31 dernières minutes.

Les Japonais tiennent toutefois leur revanche.

Claudia Cortés Herrera et Andres Alejo, ambassadeurs de la Colombie - Analyse du match Colombie c. Japon

Soccer

Sports