•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Barry Trotz ne reviendra pas avec les Capitals

Il soulève la coupe Stanley après la victoire des siens contre les Golden Knights.
Le contrat de l'entraîneur-chef des Capitals Barry Trotz venait à échéance le 1er juillet. Photo: Getty Images / Bruce Bennett

Barry Trotz a remis sa démission comme entraîneur-chef des Capitals de Washington, sacrés champions de la Coupe Stanley le 7 juin à Las Vegas.

Trotz, dont le contrat venait à échéance le 1er juillet, a avisé l’organisation de sa décision lundi matin.

L'entraîneur de 55 ans dit avoir étudié sérieusement la situation et, après consultation avec sa famille, il a choisi de démissionner.

« Je suis venu à Washington il y a quatre ans avec un seul objectif, celui d'apporter la coupe Stanley dans la capitale nationale. Nous avons eu une séquence incroyable culminant avec l'atteinte de cet objectif par nos joueurs et notre personnel. »

Dans un communiqué, les Capitals l’ont remercié pour ce qu’il avait fait pour l'équipe, en plus de souligner son intégrité et ses grandes qualités morales.

Selon le chroniqueur de hockey Pierre LeBrun, Trotz touchait 1 500 000 $ par année, mais il avait une clause dans son contrat qui lui garantissait une prolongation de deux ans avec une augmentation de salaire de 300 000 $ par année s’il gagnait la Coupe Stanley.

Avec les récents contrats signés par Mike Babcock à Toronto, Joel Quenneville à Chicago et Claude Julien à Montréal, Trotz peut certainement aller chercher plus que 1,8 million de dollars par saison.

Après 15 saisons à Nashville, il a dirigé la troupe d'Alex Ovechkin à trois championnats de division avant de les mener à la première Coupe Stanley de leur histoire.

Sous sa gouverne, les Capitals ont remporté deux fois le trophée du président, remis à l'équipe qui a accumulé le plus de points en saison.

À Washington, ses équipes ont amassé 205 victoires, 89 défaites et 34 défaites en prolongation.

Trotz est le cinquième entraîneur-chef à quitter son poste après avoir gagné la Coupe Stanley au cours des 40 dernières années.

Scotty Bowman l’a fait à deux occasions. Il a d’abord laissé le Canadien pour devenir le grand patron à Buffalo, et il a pris sa retraite du métier d’entraîneur après sa neuvième conquête de la Coupe, sa troisième avec les Red Wings en 2002.

La maladie avait forcé Bob Johnson à laisser son poste avec les Penguins après la Coupe de 1991, tandis que Mike Keenan avait brisé les liens avec les Rangers après la Coupe de 1994, en raison d’un désaccord avec le directeur général Neil Smith.

Hockey

Sports