•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Allemagne, championne en titre, trébuche face au Mexique

Sous le regard des partisans allemands, Edson Alvarez et Carlos Salcedo célèbrent la victoire du Mexique contre l'Allemagne.

Edson Alvarez et Carlos Salcedo sont en liesse au dernier sifflet de leur match contre l'Allemagne, qui confirmait la victoire du Mexique.

Photo : Reuters / Maxim Shemetov

Radio-Canada

L'Allemagne a entamé de bien mauvaise façon la défense de son titre acquis au Brésil en 2014. Le Mexique a surpris la Nationalmannschaft 1-0 à Moscou, dimanche, en lever de rideau du groupe F.

Pour cette entrée en matière, le sélectionneur Joachim Löw avait pourtant misé sur l'expérience, en alignant dans le onze de départ huit des héros allemands de 2014. Seuls les joueurs latéraux Kimmich et Plattenhardt, remplaçant au dernier moment de Jonas Hector grippé, et l'avant-centre Timo Werner n'étaient pas de l'aventure brésilienne.

En première mi-temps, laissant la possession aux champions du monde, les Mexicains menaçaient avec des contres toujours plus incisifs. Néanmoins, les Allemands ont réussi à juguler une à une les envolées répétées d'El Tri dans le dernier tiers.

C'est finalement à la 35e minute que le Mexique a réalisé l'exploit de faire trembler la Nationalmannschaft. Carlos Vela a trouvé en profondeur Javier Hernandez, qui a lancé le prometteur ailier de 22 ans Hirving Lozano sur l'aile gauche. Lozano, d'un crochet du pied droit, a battu Manuel Neuer.

À l'autre bout, Guillermo Ochoa a dû se signaler à quelques reprises face aux attaques allemandes, surtout à la 38e minute sur un coup franc tiré par Toni Kroos. Le gardien mexicain a réussi à taper des deux mains le ballon qui filait vers le coin supérieur droit du filet.

En seconde mi-temps, la pression allemande s'est accrue sur le filet mexicain sans provoquer d'occasions franches avant le dernier tiers du match. El Tri a continué de contrer la machine allemande, mais ses attaques s'essoufflaient régulièrement à l'entrée de la surface de Neuer.

Les entrées de Mario Gomez et de Julian Brandt ont bien failli permettre à l'Allemagne de soutirer un match nul, mais la tête de l'un est passée au-dessus de la barre transversale (87e) pendant que la brillante frappe de l'autre a frôlé le poteau à la droite d'Ochoa (89e).

La dernière fois que l'Allemagne (de l'Ouest) avait perdu son premier match de la Coupe du monde, en 1982, elle s'était quand même relevée pour se tailler une place en finale. Sauf que cette fois, si elle terminait 2e de son groupe, elle pourrait bien faire face au Brésil en huitièmes de finale.

S'ils veulent aller loin dans ce Mondial, les Allemands devront régler aussi leurs problèmes offensifs. Le jeune Timo Werner, annoncé comme un futur grand buteur, a été bien muselé par les défenseurs mexicains et n'a pas profité des rares ballons dangereux qui lui ont été offerts.

Les Allemands, qui ont atteint les demi-finales lors des quatre dernières Coupes du monde, devront se reprendre samedi contre leurs prochains rivaux, les Suédois. La même journée, les Mexicains vont croiser le fer avec les Sud-Coréens. La Corée du Sud et la Suède s'affronteront quant à elles lundi.

Coupe du monde: les impressions d'Ali Gerba

Avec les informations de Agence France-Presse

Soccer

Sports