•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En une frappe, la Serbie bat le Costa Rica

Le Serbe Adem Ljajic (à gauche) félicite son capitaine, Aleksandar Kolarov, après qu'il eut marquer sur coup franc contre le Costa Rica.

Le capitaine serbe, Aleksandar Kolarov (à droite), a ouvert la marque contre le Costa Rica.

Photo : Associated Press / Mark Baker

Radio-Canada

Un coup franc millimétré du capitaine serbe, Aleksandar Kolarov, a suffi pour que l'équipe des Balkans s'impose 1-0 sur le Costa Rica, dimanche, dans le groupe E du Mondial à Samara.

Quart de finaliste il y a quatre ans, le Costa Rica n'avait pas perdu lors de la première phase, battant même l'Italie et l'Uruguay dans le groupe de la mort complété par l'Angleterre. Cette fois, il s'est incliné d'entrée devant un adversaire qui ne s'était même pas qualifié pour le Mondial brésilien.

Les Ticos sont essentiellement restés regroupés autour de leur défense à cinq dirigée par Keylor Navas, le gardien du Real Madrid, et les Serbes ont dû s'en remettre à la précision sur coup de pied arrêté depuis l'extérieur de la surface du joueur latéral de 32 ans de l'AS Rome.

Son but à la 56e minute récompense la domination d'ensemble des Serbes face à des Costaricains trop restrictifs, loin de leur jeu emballant de 2014.

Une faute de David Guzman sur Aleksandar Mitrovic près de la surface a provoqué le coup franc fatal. Le prometteur attaquant serbe avait auparavant été frustré par Navas (50e).

L'attaquant prêté par Newcastle à Fulham, auteur d'un triplé contre la Bolivie en match de préparation, a aussi gaspillé une belle occasion en ratant sa frappe après un bon contrôle (27e), et s'est laissé reprendre par la défense en fin de match (86e).

Navas, qui avait boxé en extension un premier coup franc de Kolarov (36e), ne pouvait pas tout faire.

En fin de match, le Costa Rica a essayé, mais Nikola Milenkovic a devancé Joel Campbell, entré à la 66e minute, sur sa meilleure chance de marquer (72e).

L'arbitrage vidéo a failli distribuer son premier carton rouge, juste après un début d'échauffourée collective le long de la ligne de touche avec Nemanja Matic et un membre du personnel costaricain, mais le Sénégalais Malang Diedhiou a jugé que la main au visage de Johnny Acosta lancée par Aleksandar Prijovic n'était pas volontaire et ne valait qu'un avertissement (90e +4).

Siniša Šindik, ambassadeur de la Serbie - Analyse du match Serbie c. Costa Rica

Dans le deuxième match du groupe E, le Brésil affrontera la Suisse dès 14 h (HAE). L’autre rencontre de la journée opposera l’Allemagne et le Mexique, du groupe F, à 11 h.

Avec les informations de Agence France-Presse

Soccer

Sports