•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les matchs à ne pas rater au début du Mondial

Ils lèvent une réplique de la coupe.
Des amateurs colombiens sur la place Rouge à Moscou Photo: Getty Images / YURI CORTEZ
Olivier Tremblay

Des photos de la place Rouge partout sur Twitter, des drapeaux sur les balcons, l'Angleterre qui se prépare à perdre aux tirs au but contre l'Allemagne... ça sent la Coupe du monde de soccer!

Le programme est chargé : 64 matchs en 25 jours de compétition, du 14 juin au 15 juillet. Pas le temps de tout regarder? Pas de problème.

Voici les cinq rencontres à ne pas manquer au cours de la première semaine. Nous répéterons l’exercice avant que s’amorce l’autre moitié de la phase de groupe.

À votre enregistreur numérique (ou votre banque de congés de maladie), c’est parti.

Égypte c. Uruguay (groupe A, le vendredi 15 juin, 8 h)

Les Pharaons et la Celeste sont, en toute logique, les favoris pour une qualification en huitièmes de finale. L’équipe russe est, pour être poli, une catastrophe, et l’Arabie saoudite aura connu une bonne Coupe du monde si elle termine au 3e rang du groupe.

Ce choc Égypte-Uruguay devrait établir laquelle de ces équipes prendra la tête du groupe A pour de bon… ou entretenir le suspense.

Portugal c. Espagne (groupe B, le vendredi 15 juin, 14 h)

Toute la péninsule ibérique aura les yeux tournés vers Sotchi. Là encore, les deux favoris du groupe sont au rendez-vous, et l’issue de la rencontre donnera une bonne idée du classement final.

Surtout, c’est l’occasion de voir deux rivaux historiques s’affronter en compétition officielle pour la première fois depuis l’Euro 2012. En plus, Cristiano Ronaldo croisera le fer tant avec ses copains du Real Madrid qu’avec ses ennemis du FC Barcelone. Délicieux!

Argentine c. Islande (groupe D, le samedi 16 juin, 9 h)

La planète soccer est tombée amoureuse de l’équipe islandaise à l’Euro 2016, où son parcours jusqu’en quarts de finale a été salué de nombreux « Viking clap ».

À leur première Coupe du monde, Strakamir okkar (nos garçons) doivent relever un défi considérable : l’Argentine, la Croatie et le Nigeria les attendent. Et ça commence avec Messi et ses amis. Mais les soucis défensifs de l’Albiceleste sont bien réels. Une contre-attaque islandaise bien menée, et tout le groupe pourrait basculer.

Allemagne c. Mexique (groupe F, le dimanche 17 juin, 14 h)

Dans le groupe des champions du monde, l’intrigue repose sur l’identité de l’équipe qui terminera au 2e rang, quoique… Le Mexique et la Suède semblent avoir de meilleures chances de qualification que la Corée du Sud, mais El Tri a le malheur d’affronter l’Allemagne dans son premier match.

Les Mexicains voudront limiter les dégâts et aborder ses deux dernières rencontres, plus à leur portée que celle-ci, dans un bon état d’esprit.

Tunisie c. Angleterre (groupe G, le lundi 18 juin, 14 h)

D’une part, les Three Lions n’ont gagné leur premier match qu’une fois au cours des quatre dernières Coupes du monde.

D’autre part, aucun joueur de l’édition actuelle des Aigles de Carthage n’était né lors de la dernière victoire tunisienne au Mondial, en 1978. Qui jouera un tour à l’histoire?

Soccer

Sports