•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Alouettes vaincues par les Tiger-Cats, Willy nommé partant

Le secondeur des Alouettes Chris Ackie et porteur de ballon des Tiger-Cats

Chris Ackie et Alex Green

Photo : The Canadian Press / Peter Mccabe

Radio-Canada

Les Alouettes forment l'une des deux équipes de la LCF à ne pas avoir goûté à la victoire lors du calendrier préparatoire. Les Montréalais ont rejoint les Roughriders après avoir baissé pavillon 30-15 devant les Tiger-Cats de Hamilton au stade Percival-Molson.

Un texte de Félix St-Aubin

L’entraîneur-chef Mike Sherman a confirmé l’identité de son quart-arrière partant en vue de la saison. Sans surprise, Drew Willy a remporté la palme au terme d’une performance décente, sans artifice.

« Vous le saviez depuis le début, a plaisanté Sherman en conférence de presse. De ce que nous avons vu, c'était plutôt évident. »

Willy a accumulé 105 verges de gains, samedi, après avoir touché la cible 10 fois en 18 tentatives. Il n’a toutefois pas été l’auteur d’un majeur pour une deuxième semaine d’affilée.

Le demi Tyrell Sutton, la bougie d’allumage offensive des Alouettes avec 60 verges, 18 au sol et 42 par la passe, a marqué le seul touché dans le camp montréalais.

Drew Willy

Drew Willy

Photo : La Presse canadienne / Peter Mccabe

Willy a été préféré à Matthew Shiltz, Antonio Pipkin et Garrett Fugate. Touchés au dos, les deux premiers n’ont pas vu d’action face aux Tiger-Cats.

Je considère qu’il s’est constamment amélioré durant le camp d’entraînement. Il gère bien la pression et a été très bon derrière sa ligne offensive. Nous lui avons envoyé plusieurs blitz. Malgré tout, il a été capable de réaliser de gros jeux. Il est en mesure de repérer ses receveurs lorsque la pression est forte. J'aime bien cela.

L'entraîneur-chef Mike Sherman

Les rênes de l’attaque ont d’abord été remises à Willy durant un peu plus d’une demie, puis à Fugate jusqu’au dernier coup de sifflet.

Le premier a été efficace dans son conservatisme, tandis que le second a offert la victoire à Hamilton à la suite de deux revirements sur des séquences successives.

Une interception de Joel Ross ramenée jusque dans la zone payante et un ballon recouvert par Akeem Whonder ont permis aux Ontariens d’ajouter 10 points au tableau indicateur.

Les Moineaux étaient aux commandes 14-0 avant que les Tiger-Cats inscrivent 30 points sans réplique.

Jackson Bennett réalise un sac du quart et force un échappé contre Garrett Fugate.

Jackson Bennett réalise un sac du quart et un échappé contre Garrett Fugate.

Photo : La Presse canadienne / Peter Mccabe

Il faut être satisfaits de notre première poussée, ce qu'on a fait un peu au début du premier quart, mais après ça... Il faut finir nos séries offensives, protéger un peu mieux notre quart. Je pense que Drew a fait tout un travail.

Le centre-arrière Patrick Lavoie

Manziel en renfort

L’unité défensive partante des Alouettes s’est montrée éreintante pendant la majorité de la première mi-temps. Les visiteurs ont dû ronger leur frein jusqu’au milieu du deuxième quart avant de faire bouger les chaîneurs.

Le pivot Bryant Moniz a d’ailleurs été incapable d’enregistrer un seul premier jeu à la suite de sept séquences infructueuses.

Son remplaçant Johnny Manziel, ou « Johnny Football » pour les intimes, a mis un terme à cette domination de l’unité de Rich Stubler lorsqu’il a été appelé en relève. Il a couronné son entrée avec une passe de touché à Alex Green.

L’ancien phénomène de la NCAA, qui a fait chou blanc dans la NFL, tente de reconstruire sa carrière au Canada après une pause d’un peu plus de deux ans.

Manziel a bouclé son deuxième match dans le circuit Ambrosie avec des gains par la passe de 88 verges et 1 majeur. Douze de ses 20 relais (60 %) ont abouti dans les mains de ses coéquipiers. Le quart mobile a aussi franchi la ligne de mêlée à 4 occasions pour 19 verges au sol.

« Chaque fois que j'obtiens des répétitions dans une situation de match, comme aujourd'hui, c'est positif, a-t-il soutenu.

« Non, ce n'était pas parfait, ou proche d'être parfait, mais il y a eu des séquences intéressantes, des choses que je connais et où je me sens à l'aise. Il y a des jeux que j'aurais dû réussir sur le terrain, mais que j'ai ratés. Ça fait partie du processus de s'améliorer et de recommencer à jouer chaque jour, semaine après semaine. »

L’entraîneur-chef Junes Jones avait également confié à Manziel le rôle de substitut lors de son baptême au football à trois essais le 1er juin contre les Argonauts de Toronto.

Johnny Manziel

Johnny Manziel

Photo : La Presse canadienne / Peter Mccabe

« Il est un peu rouillé, mais c'est un compétiteur. Il comprend ce qui se déroule devant lui, il est capable d'exécuter un jeu très rapidement, il peut faire la différence, a indiqué Jones. Je crois qu'il deviendra un très bon joueur dans cette ligue. »

La 22e sélection au repêchage de 2014 de la NFL, un choix des Browns de Cleveland, s’était bien tirée d’affaire à ses débuts avec une récolte de 80 verges aériennes sur 12 passes tentées, dont 9 ont été complétées (75 %), et aucun revirement.

Sa seconde prestation a pointé dans le même sens. Son aisance à prolonger le jeu grâce à ses jambes a embêté le front défensif montréalais qui a tout de même enregistré deux sacs, gracieuseté de Jabar Westerman et de Khadim Mbaye.

Les unités spéciales ont connu quelques ratés qui n’ont sans doute pas trop plu au coordonnateur Mickey Donovan.

Le retourneur de bottés Stefan Logan a commis une bourde coûteuse en redonnant le ballon aux Tiger-Cats après un dégagement où il n’a pas su maîtriser l’objet. Boris Bede, auteur d’un placement de 26 verges pour briser la glace, a raté ses deux tentatives suivantes sur des distances de 33 et 42 verges.

Les Alouettes entameront lundi leur préparation pour l’ouverture de la campagne, le 16 juin en Colombie-Britannique, contre les Lions. Les Montréalais retrouveront leurs supporteurs six jours plus tard à l’occasion d’une visite des Blue Bombers de Winnipeg.

Football

Sports