•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

David Lemieux bat Karim Achour par décision unanime

David Lemieux (gauche) et Karim Achour (droite)
David Lemieux (gauche) et Karim Achour (droite) Photo: Getty Images / Jacques Boissinot

Même si le combat était dépouillé de son enjeu initial en raison de l'incapacité du Québécois à descendre sous la limite de 160 livres vendredi, David Lemieux a offert un spectacle intéressant aux amateurs de Québec samedi.

Lemieux (39-4-0, 33 K.-O.) a vaincu le Français Karim Achour (26-5-3, 4 K.-O.) par décision unanime, en finale du gala présenté au Centre Vidéotron.

Les juges ont remis des cartes de 119-108, 120-107 et 119-107 en faveur du Montréalais, qui a signé la 39e victoire de sa carrière. Lemieux s'était incliné à son dernier combat, en décembre 2017, devant Billy Joe Saunders (26-0-0, 12 K.-O.).

« Il était meilleur que je pensais, a admis le vainqueur. Chapeau à lui, c'est un bon boxeur. Je sais que je lui ai souvent fait mal. Mais chaque fois, il revenait vers moi. »

« On savait qu'Achour allait nous donner ce genre de performance, c'est pour ça qu'on l'avait sélectionné, a souligné Marc Ramsay, l'entraîneur du Québécois. Mais David nous a aussi offert la performance que l'on attendait. Il a livré des rounds et, surtout, le jab est revenu. »

Achour a bien résisté aux assauts répétés et aux coups puissants de Lemieux, mais il a finalement visité le tapis au début du 12e round. Lemieux a toutefois été incapable de passer le K.-O. à son adversaire avant la cloche finale.

Le Français de 31 ans a ainsi perdu ses ceintures de champion WBC international et francophone. Elles deviennent vacantes en raison de la pesée ratée de Lemieux.

Achour a toutefois mis la main sur 20 % de la bourse que devait toucher le Montréalais.

Lemieux a semblé s'infliger une blessure à la main en plaçant un crochet de gauche au 12e round. Immédiatement, Lemieux a grimacé, laissant échapper un cri de douleur. Il ne s'est pratiquement plus servi de sa main gauche par la suite.

Dans le combat principal des préliminaires, le Canadien Custio Clayton (15-0, 10 K.-O.) a dominé l'Anglais Stephen Danyo. Cela lui a permis de défendre avec succès son titre international des mi-moyens de la WBO, en plus d'ajouter le titre vacant international de l'IBF.

Clayton a aussi remporté une décision unanime. Les trois juges ont remis des cartes de 120-108.

Avec les informations de La Presse canadienne

Boxe

Sports