•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Stroll 18e en qualification à Monaco, Ricciardo en pole

Le résumé de Philippe Crépeau

Cela a été très difficile pour le Québécois Lance Stroll, qui n'a pu faire mieux que le 18e temps de la séance de qualification, samedi, dans les rues de Monte-Carlo.

Stroll a fait son meilleur tour en 1 min 13 s 323/1000, ce qui l'a éliminé de la séance dès la première manche (Q1).

Désabusé face aux journalistes, il dit avoir été victime de la circulation et de quelques problèmes d’équipement. Quant à ses espoirs pour la course, il a préféré en rire.

« Une séance à oublier. Je n'ai pas pu me faire valoir. Les drapeaux jaunes, un problème avec l'appuie-tête. Ce que j'espère pour la course? Gagner », a-t-il lancé en riant.

Une situation d'autant plus fâchante pour le Canadien que son coéquipier Sergey Sirotkin a encore très bien travaillé.

« C'est frustrant, car je sentais qu'on pouvait aller en chercher plus, a admis Stroll. On pouvait atteindre Q2, mais on n'a pas réussi à mettre tous les éléments ensemble pour y arriver. »

Le pilote russe a négocié le parcours en 1:12,706, ce qui l'a placé dans le top 8 de Q1. Il a conclu la qualification en 13e place.

Sirotkin connaît pour l'instant un week-end parfait, réussissant à extraire le maximum de sa voiture, avec des réglages qui visiblement lui conviennent.

« Ça semble un peu mieux. On se rapproche clairement des autres », a précisé Stroll à la lumière des résultats du Russe.

Partant de si loin, Stroll vivra dimanche un véritable enfer, car il devra constamment avoir un oeil dans ses rétros pour ne pas bloquer des voitures plus rapides que la sienne. De quoi casser la motivation.

« Je n'ai aucun problème à me motiver, rétorque Stroll, car je m'éclate en course. Et ça me rend heureux. »

C'est Daniel Ricciardo qui a obtenu la position de tête, à bord d'une Red Bull très à l'aise dans les rues de la principauté, dotée d'un empattement plus court que celui de Ferrari et de Mercedes-Benz.

Il a établi un record de piste en 1:10,810. Faire un tour du circuit de Monaco, long de plus de 3 km, en 70 secondes, c'est époustouflant.

« On a fait 50 % du travail », a dit le pilote australien, qui a décroché la deuxième position de tête de sa carrière, les deux... à Monaco.

Il a devancé Sebastian Vettel (Ferrari) et Lewis Hamilton (Mercedes-Benz).

« Cela ne nous dérange pas que Red Bull soit rapide ici, car il y a plus de circuits similaires à celui de Barcelone (où il a gagné il y a 15 jours), et nous allons essayer de capitaliser sur ceux-là », a expliqué Hamilton.

« C'est évidemment quasiment impossible de doubler ici, mais c'est aussi une course où des choses inattendues peuvent se produire », a rappelé de son côté Vettel.

Sebastian Vettel roule près des bateaux amarrés sur le circuit urbain de Monte-Carlo.Sebastian Vettel dans les rues de Monaco Photo : Getty Images / Mark Thompson

Ricciardo n'aura pas à se préoccuper de son coéquipier Max Verstappen, pourtant aussi rapide que lui ce week-end. Le Néerlandais a encore fait une grosse erreur de pilotage.

Cette fois, durant les derniers essais libres, avant la qualification, il a cassé sa suspension avant droite en touchant le rail. Il a fait un tout droit dans la foulée et a détruit l'avant de sa RB14.

Les mécaniciens ont eu le temps de réparer la voiture durant la pause du lunch, avant la séance de qualification, mais l'équipe a décidé de changer la boîte de vitesses.

Verstappen a regardé la séance de qualification à la télé et partira dernier. Compte tenu des qualités de la Red Bull à Monaco, il sera passionnant de suivre le Néerlandais pour voir comment il arrivera à doubler les voitures devant lui.

Résultats de la séance de qualification du Grand Prix de Monaco :

  • 1. Daniel Ricciardo (AUS/Red Bull-Renault) 1:10,810
  • 2. Sebastian Vettel (GER/Ferrari) 1:11,039
  • 3. Lewis Hamilton (GBR/Mercedes-Benz) 1:11,232
  • 4. Kimi Raikkonen (FIN/Ferrari) 1:11,266
  • 5. Valtteri Bottas (FIN/Mercedes-Benz) 1:11,441
  • 6. Esteban Ocon (FRA/Force India-Mercedes-Benz) 1:12,061
  • 7. Fernando Alonso (ESP/McLaren-Renault) 1:12,110
  • 8. Carlos Sainz fils (ESP/Renault) 1:12,130
  • 9. Sergio Pérez (MEX/Force India-Mercedes-Benz) 1:12,154
  • 10. Pierre Gasly (FRA/Toro Rosso-Honda) 1:12,221
  • 11. Nico Hülkenberg (GER/Renault) 1:12,411
  • 12. Stoffel Vandoorne (BEL/McLaren-Renault) 1:12,440
  • 13. Sergey Sirotkin (RUS/Williams-Mercedes-Benz) 1:12,521
  • 14. Charles Leclerc (MON/Sauber-Ferrari) 1:12,714
  • 15. Romain Grosjean (FRA/Haas-Ferrari) 1:12,728
  • 16. Brendon Hartley (NZL/Toro Rosso-Honda) 1:13,179
  • 17. Marcus Ericsson (SWE/Sauber-Ferrari) 1:13,265
  • 18. Lance Stroll (CAN/Williams-Mercedes-Benz) 1:13,323
  • 19. Kevin Magnussen (DEN/Haas-Ferrari) 1:13,393
  • 20. Max Verstappen (NED/Red Bull-Renault) aucun tour effectué

Avec les informations de Agence France-Presse

Course automobile

Sports