•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Denis Shapovalov prêt à se battre contre les grands

Denis Shapovalov
Denis Shapovalov Photo: Getty Images / Javier Soriano
Radio-Canada

Il y a 12 mois, le Canadien Denis Shapovalov se retrouvait à peine dans le top 200 du classement de l'ATP et jouait dans des tournois Futures et Challenger. Quelle différence une année peut-elle faire.

Shapovalov s'est élevé comme l'un des meilleurs jeunes joueurs du circuit, prouvant que l'année qu'il venait de connaître n'était pas arrivée en raison de la chance.

Il a vaincu quelques grands noms et est récemment devenu le Canadien le mieux classé du circuit.

Shapovalov est une menace pour battre n'importe qui, n'importe quand, sur n'importe quelle surface. Et dire qu'il vient tout juste de fêter son 19e anniversaire de naissance.

J'ai le sentiment que je suis à ma place sur le terrain et que je peux livrer bataille à tous les joueurs du circuit.

Denis Shapovalov

Le jeune gaucher a grimpé les échelons au classement grâce entre autres à l'espace qu'il couvre sur le terrain, à ses puissants services et à sa constance.

Sa vitesse, sa ténacité et son dynamisme peuvent laisser ses adversaires sur les talons. Shapovalov ne cache pas sa passion et admet que sa confiance grandit de jour en jour.

« L'an dernier, quand je commençais à connaître de bons résultats, je jouais dans ces événements de l'ATP, mais j'avais l'impression de ne pas faire partie du groupe, a indiqué Shapovalov. J'avais eu deux bonnes semaines l'été dernier, mais ce n'est pas comme si j'étais sur le circuit depuis longtemps. Cette saison, c'est différent. »

Il a éclos lors de la Coupe Rogers à Montréal en 2017. Il avait captivé les amateurs de tennis canadiens en se rendant dans le carré d'as, avec au passage des gains sur Juan Martin Del Potro et Rafael Nadal. Shapovalov a éventuellement perdu contre Alexander Zverev, mais ce tournoi lui a servi de tremplin.

Denis Shapovalov après sa victoire contre Rafael Nadal à la Coupe Rogers de MontréalDenis Shapovalov après sa victoire contre Rafael Nadal à la Coupe Rogers de Montréal Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Un peu plus tard dans l'été, Jo-Wilfried Tsonga et Kyle Edmund ont baissé pavillon devant lui aux Internationaux des États-Unis, au cours desquels le parcours de Shapovalov s'est arrêté en huitièmes de finale.

En 2018, le Canadien a connu un départ en dents de scie, mais a signé d'impressionnantes victoires sur terre battue.

Il a vaincu son compatriote Milos Raonic à Madrid, plus tôt en mai, et il a eu raison d'Edmund avant de perdre en demi-finales contre Zverev. Puis, à Rome, il a gagné contre Tomas Berdych et Robin Haase avant de perdre contre Nadal.

En raison de ces bons résultats, il est parfois facile d'oublier que le jeune Ontarien n'avait auparavant jamais pris part à ces tournois.

Chaque semaine est une nouvelle expérience pour lui. Il vient à peine de mettre le pied dans la porte et il est déjà 26e au monde.

Martin Laurendeau, entraîneur de Shapovalov

Shapovalov, qui s'est entraîné en compagnie de Richard Gasquet mercredi, en préparation pour le tournoi de Roland-Garros, s'entraîne régulièrement avec les meilleurs de sa profession.

La jeune sensation canadienne s'était inclinée au premier tour des qualifications des Internationaux de France l'an dernier. Cette fois, il sera une des têtes de série et aura une semaine de plus pour se préparer.

« Un de mes plus grands objectifs cette saison est de remporter un titre de l'ATP, a déclaré Shapovalov. J'ai participé à quelques demi-finales et ce serait incroyable d'obtenir un premier titre. Sauf que la chose la plus importante pour moi reste de continuer à m'améliorer et de devenir plus fort. Je suis encore jeune, il y a encore tant de choses à améliorer. »

En 2017, Shapovalov a été élu par ses pairs au titre de joueur s'étant le plus amélioré pendant l'année en plus d'être considéré comme l'Étoile de demain de l'ATP.

Il montre une fiche de 17-12 cette saison.

Avec les informations de La Presse canadienne

Tennis

Sports