•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pacte d'un an pour Antti Niemi avec le Canadien

Antti Niemi
Antti Niemi Photo: Getty Images / Minas Panagiotakis
Radio-Canada

Le Canadien de Montréal a accordé un nouveau contrat d'un an, évalué à 950 000 $, au gardien Antti Niemi pour la saison 2018-2019.

Niemi aurait pu devenir joueur autonome sans compensation le 1er juillet prochain, mais la fin de saison l'a incité à demeurer à Montréal.

« La principale raison qui m'a incité à signer avec le Canadien, c'est la façon dont la saison s'est déroulée l'an dernier et comment j'ai pu rebondir », a précisé le gardien lors d'une téléconférence de sa résidence de Dallas.

En 2017-2018, en 19 matchs avec le Tricolore, Niemi a montré une fiche de 7-5-4, une moyenne de buts accordés de 2,46 par match et un taux d'efficacité de ,929.

À cause de la façon dont j'ai joué à Montréal, et parce que je me suis senti très confiant, je ne voyais pas le besoin de changer. Ce n'était pas une question d'aller chercher le plus d'argent [possible].

Antti Niemi

Réclamé au ballottage le 14 novembre, le Finlandais avait d'abord amorcé la saison avec les Penguins de Pittsburgh, avant de se joindre aux Panthers de la Floride. Sa fiche globale pour la saison est de 7-9-4, avec une moyenne de 3,12 et un taux d'efficacité de ,911.

En ce qui a trait à son utilisation la saison prochaine, Antti Niemi dit vouloir faire de son mieux au camp d'entraînement et lors du calendrier régulier, et tenter de se « concentrer sur les bonnes choses sans trop penser au résultat ».

Jamais repêché, Niemi présente un dossier à vie dans la LNH de 234-134-55, une moyenne de 2,52 et un taux d'efficacité de ,913 avec Chicago, San José, Dallas, Pittsburgh, la Floride et Montréal. Il totalise aussi 36 jeux blancs.

Le gardien de 34 ans, né à Vantaa, a remporté la Coupe Stanley en 2010 avec les Blackhawks de Chicago.

À la fin de la saison, le Canadien a fait de Niemi son candidat au trophée Bill-Masterton.

Du nouveau aux communications

Le propriétaire Geoff Molson a aussi annoncé l'embauche de Paul Wilson au poste de vice-président principal, affaires publiques et communications. Il viendra en relève à Donald Beauchamp, qui a annoncé son départ le 29 mars dernier.

Beauchamp s'était fait plus discret dans les semaines qui ont précédé l'annonce de son départ. Quant à Wilson, il gravitait déjà autour de l'équipe, cette saison, sans avoir de poste officiel.

Même si cette embauche n'aura aucune incidence sur les résultats de l'équipe, elle revêt une importance particulière pour Molson. Lors de son bilan de saison, le président et chef de la direction du Groupe CH avait annoncé plus de transparence, mais surtout une meilleure communication avec les partisans du club.

« Si je pouvais transmettre un message à nos partisans aujourd'hui, c'est que nous serons meilleurs, tant sur la glace qu'à l'extérieur de la glace », avait-il affirmé à ce moment.

Paul Wilson était associé au cabinet de relations publiques National, où il dirige le groupe de la communication corporative. Il a aussi agi à titre de vice-président, affaires publiques et communications pour le Grand Prix de formule un du Canada.

Il entrera en fonction avec le Tricolore le 6 août.

Hockey

Sports