•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Shapovalov refroidi par Nadal à Rome

Faits saillants du match Denis Shapovalov c. Rafael Nadal

Rafael Nadal a calmé les ardeurs de Denis Shapovalov, éblouissant depuis le début du mois de mai. L'Espagnol a signé une victoire de 6-4 et 6-1, jeudi, au troisième tour du Masters de Rome.

La première tête de série s’est ainsi vengé de son échec subi en huitièmes de finale de la Coupe Rogers à Montréal. Le Canadien l’avait surpris en trois manches devant un public conquis par ce fait d’armes.

Se mesurer au roi de la terre battue sur sa surface fétiche est une autre paire de manches. La jeune sensation de 19 ans, 29e mondial, l’a appris à ses dépens.

« Rafa a joué incroyablement bien aujourd'hui. Il était juste trop fort pour moi », a-t-il déclaré.

Je n'ai pas si mal joué, surtout durant la première manche où j'ai été compétitif. La terre est plus lente qu'à Madrid, mais je ne vais pas me plaindre de ça. Je pense que j'aurais pu avancer un peu plus, prendre la balle un peu plus tôt. Mais il m'a repoussé un peu trop loin.

Denis Shapovalov

Demi-finaliste au Masters de Madrid le week-end dernier, Shapovalov a effacé huit balles de bris avant de voir Nadal prendre l’ascendant à la neuvième, au septième jeu de l'engagement initial.

Le rouleau compresseur majorquin en marche, le Canadien n’a pu que constater les dégâts. Le septuple champion du tournoi italien, en quête d’un premier sacre depuis 2013, a amorcé le second acte avec huit points consécutifs.

Le favori s'est ressaisi avec un taux de réussite de 75 % (3 en 4) pour les occasions de bris après la pause. Shapovalov a manifesté sa frustration à quelques reprises durant cette manche totalement à l'avantage de son rival.

Nadal impressionné

Malgré une belle résistance d'entrée de jeu, l'Ontarien s'est vite retrouvé à court d'arguments.

Il n'a pas besoin de mes conseils, il est bon partout. Il a juste besoin d'un peu de temps, mais peut-être même pas beaucoup. Il est prêt.

Rafael Nadal

« C'est un beau compliment venant d'une telle légende, a répondu Shapovalov. J'ai vu pourquoi il était si dur à battre sur ce court. Ce qu'il fait sur cette surface depuis des années, c'est inhumain. »

Shapovalov porte son regard sur Roland-Garros après plusieurs prestations sur l'ocre qui le comblent de bonheur et laissent présager une bien intéressante quinzaine française.

Denis Shapovalov en action contre Rafael NadalDenis Shapovalov en action contre Rafael Nadal Photo : The Associated Press / Alessandra Tarantino

« Je suis très heureux des succès enregistrés sur la terre battue cette saison, je ne croyais jamais avancer si loin dans ces tournois [...] Peut-être bien qu'un jour cette surface sera ma favorite. J'aime la terre battue. Historiquement, plusieurs gauchers ont fait bonne figure sur l'ocre. »

Nadal a rendez-vous vendredi avec Fabio Fognini. L'Italien a déjà renversé la première tête de série à Rome à trois reprises, dont deux fois sur la terre battue en 2015. L'Espagnol a toutefois gagné 10 des 13 confrontations.

Fognini a poursuivi son beau parcours devant les siens. Le voici en quarts de finale grâce à sa victoire sur l'Allemand Peter Gojowczyk en deux manches identiques de 6-4.

Encore une fois, le bouillant Italien a su contenir (à peu près) ses émotions pour l'emporter. Il a en effet cassé une raquette dans le second engagement et a reçu un avertissement.

Zverev trime dur

Le champion en titre Alexander Zverev (no 2) a également continué sa route après avoir défait Kyle Edmund 7-5 et 7-6 (13/11) à l'issue d'un duel, où le Britannique s'est accroché.

Zverev vise un quatrième triomphe dans un tournoi de la série Masters 1000. Il a été couronné à Madrid dimanche dernier.

L'Allemand se mesurera prochainement à David Goffin (no 9) avec à l'enjeu un billet pour le carré d'as. Le Belge a profité de l'abandon de l'Argentin Juan Martin Del Potro (no 5).

La « tour de Tandil » était menée 2-6 et 5-4 lorsqu'elle a rendu les armes.

Novak Djokovic (no 11) a pour sa part enregistré un gain de 6-1 et 7-5 face à Albert Ramos-Vinolas. Le Serbe a brisé l'Espagnol au 11e jeu de la seconde manche, puis a confirmé sa victoire quelques minutes plus tard.

Son duel en quarts de finale l'opposera à Kei Nishikori. Le Japonais avait plié l'échine devant Djokovic dès son entrée en lice au Masters de Madrid il y a une dizaine de jours.

Halep avance sans jouer

Chez les femmes, Simona Halep (no 1) est la première joueuse qualifiée pour les quarts de finale. Elle a obtenu son billet grâce au forfait de l'Américaine Madison Keys (no 13) qui souffre de douleurs aux côtes.

La no 1 au classement mondial, et finaliste à Rome en 2017, a passé très peu de temps sur les terrains jusqu'ici. Lors de son entrée en lice, elle n'avait perdu qu'un petit jeu contre la Japonaise Naomi Osaka (6-1 et 6-0).

La Roumaine affrontera la Française Caroline Garcia (no 7). Halep avait besoin d'atteindre les quarts de finale pour garder sa place au sommet de la WTA.

L'Ukrainienne Elena Svitolina (no 4), tenante du titre, a su garder son calme pour atteindre les quarts de finale. Elle a fait preuve de patience pour vaincre la jeune Russe Daria Kasatkina (no 14) en trois manches de 0-6, 6-3 et 6-2.

Elina SvitolinaElina Svitolina Photo : La Presse canadienne / Ettore Ferrari

La 4e raquette mondiale a connu la pire entrée en matière possible et a perdu la manche en 21 minutes. Elle a ensuite pris le contrôle de la rencontre en brisant le service de son adversaire à trois reprises dans les deux derniers actes.

En quarts de finale, Svitolina affrontera l'Allemande Angelique Kerber (no 11), tombeuse de la Grecque Maria Sakkari en deux manches identiques de 6-1.

L'Américaine Venus Williams (no 8) a été battue par l'Estonienne Anett Kontaveit. Cette dernière sera opposée en quart de finale à la numéro deux mondiale, la Danoise Caroline Wozniacki, qui a eu besoin de trois manches (6-2, 5-7, 6-3) pour venir à bout de la Lettone Anastasija Sevastova, 20e mondiale.

En double, la Canadienne Gabriela Dabrowski et sa partenaire Yifan Xu ont remporté leur premier match du tournoi 6-4 et 6-3. Le tandem passe donc en quarts de finale.

Autres résultats du jour

Simple hommes (3e tour) :

  • Kei Nishikori (JPN) bat Philipp Kohlschreiber (GER) 6-1, 6-2
  • Pablo Carreno Busta (ESP/no 10) bat Aljaz Bedene (SLO) 6-4, 6-7 (3/7), 6-2
  • Marin Cilic (CRO/no 4) bat Benoît Paire (FRA) 6-3, 6-4

Simple dames (3e tour) :

  • Caroline Garcia (FRA/no 7) bat Sloane Stephens (USA/no 9) 6-1, 7-6 (9/7)
  • Maria Sharapova (RUS) bat Daria Gavrilova (AUS) 6-3, 6-4
  • Jelena Ostapenko (LAT/no 5) bat Johanna Konta (GBR) 2-6, 6-3, 6-4
Avec les informations de Agence France-Presse

Tennis

Sports