•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Impact blanchi par l'Union et hué par ses partisans

Samuel Piette de l'Impact bataille avec Cory Burke pendant la première demie du match du 12 mai 2018 contre l'Union de Philadelphie, au stade Saputo. Photo: La Presse canadienne / Peter Mccabe
Radio-Canada

L'Union de Philadelphie, qui n'avait marqué que six buts cette saison dans la MLS et aucun à l'étranger, a profité des largesses défensives de l'Impact de Montréal pour s'imposer 2-0, samedi, au stade Saputo.

Le onze montréalais (3-8-0) jouait un troisième match en huit jours, mais c'est plutôt l'Impact timide de mercredi à Chicago (0-1), que celui triomphant de samedi dernier contre la Nouvelle-Angleterre (4-2), qui s'est présenté sur le terrain.

« On est dans une période difficile, il faut relever la tête, regarder vers l’avant et se remettre en question individuellement. On n’a pas fait un bon match et la remise en question est impérative parce qu’on a à nouveau un match à la maison dans 10 jours », a déclaré l'entraîneur-chef Rémi Garde après la défaite.

On n'a pas mis nos couilles sur le terrain ce soir. C'est pour ca qu'on a perdu. On doit se regarder dans le miroir et on doit s'ajuster. La saison est longue, mais toutes ces défaites-là vont finir par nous rattraper.

L'attaquant Anthony Jackson-Hamel

Le premier but de l'Union (3-5-2) est survenu à la fin de la première mi-temps. Cory Burke (43e), à son premier départ en MLS, a concrétisé le cinquième tir cadré de Philadelphie. Le Bleu-blanc-noir n'en avait réussi qu'un seul.

Burke s'est toutefois vu montrer la porte de sortie par l'arbitre à la 58e minute parce qu'il a sévèrement fauché le milieu montréalais Samuel Piette. Mais l'Impact n'a joué que neuf minutes avec un joueur de plus, sans menacer sérieusement le filet défendu par Andre Blake.

À la 67e, Daniel Lovitz a commis une faute sur Fabrice-Jean Picault qui s'apprêtait à se diriger seul vers Evan Bush. Après révision de l'arbitre vidéo, Lovitz a été expulsé et la rencontre s'est terminée à 10 contre 10.

Rémi Garde a fait entrer les attaquants Matteo Mancosu (81e) et Dominic Oduro (83e) dans les 10 dernières minutes afin d'augmenter la pression offensive sur le filet de l'Union.

Haris Medunjanin a toutefois marqué le but d'assurance pour Philadelphie après un contrôle raté du défenseur Jukka Raitala à la 88e minute.

Les huées et les sifflets des 17 140 spectateurs se sont alors fait entendre dans un stade Saputo morose pendant que l'Impact se dirigeait vers sa huitième défaite en 11 matchs cette saison.

« La réaction est normale, a dit Garde. En tout respect pour Philadelphie, c’était un match à notre portée. On n’a pas su le remporter. Forcément, les fans sont très déçus. »

« Moi aussi j'étais mal, a dit le milieu de terrain Ignacio Piatti. Nous ne pouvons pas jouer comme ça et je dis pardon à tout le monde. Des fois, ça se passe comme ça, et pas juste ici. Le Real Madrid et le Barça perdent aussi des matchs. Je dis pardon à tous, mais nous allons continuer et nous améliorer. »

Point de presse de Rémi Garde après le match Impact-Union

Les premières minutes laissaient présager un match à bien plus haut pointage tant les deux équipes se portaient vers l'avant sans sembler se soucier de la défense.

Les visiteurs se sont offert cinq occasions intéressantes dans le premier quart d'heure, tandis que l'Impact a cogné à la porte à trois reprises sans toutefois enregistrer de tirs sur Blake.

« On a fait un début de match très pauvre au niveau technique. On les a mis en confiance alors qu’on aurait dû prendre les choses en main. On a couru après ce mauvais début de match tout au long de la partie », a analysé Garde.

Le prochain match du onze montréalais sera le 21 mai contre le Galaxy de Los Angeles et Zlatan Ibrahimovic au stade Saputo.

Soccer

Sports