•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Viviani remporte la 2e étape du Giro, Boivin fait belle figure

Elia Viviani, à droite, termine premier de la deuxième étape du Giro, une course de 167 kilomètres entre Haïfa et Tel Aviv.
Elia Viviani (à droite) croise le premier le fil d'arrivée de la deuxième étape du Giro. Photo: AFP / LUK BENIES

L'Italien Elia Viviani (Quick Step) s'est imposé au sprint, samedi, à Tel-Aviv, au bout d'une deuxième étape du Tour d'Italie qu'a longtemps menée en échappée le Québécois Guillaume Boivin (Israel Cycling Academy).

Viviani a profité du travail de ses coéquipiers pour l’emporter sans grande difficulté après 167 km courus en 3 h 51 min 20 s entre Haïfa et le centre économique israélien.

Son compatriote Jakub Mareczko (Willier Triestina) a bien tenté de le menacer jusqu’aux 150 derniers mètres, mais il a manqué de puissance à la fin.

« Ce n’est jamais facile et il faut essayer de faire abstraction de ses émotions », a dit Viviani, qui avait terminé en pleurs la classique Gand-Wevelgem, en mars, après avoir failli battre au sprint le grand favori slovaque Peter Sagan.

« J’avais besoin d’une grande victoire comme celle-ci et elle récompense tous les sacrifices de mon équipe ces derniers mois », a ajouté Viviani.

Au jeu des bonifications, et avec un sprint intermédiaire remporté devant Viviani au 91e kilomètre, l’Australien Rohan Dennis (BMC) a endossé le maillot rose de meneur. Il devance d’une petite seconde le Néerlandais Tom Dumoulin (SUN), dominant vendredi lors du contre-la-montre d’ouverture à Jérusalem.

Boivin s’est échappé avec l’Italien Davide Ballerini et le Danois Lars Bak à un peu plus de 120 km de l’arrivée. Le peloton a rattrapé le trio au cours d’une montée, mais le Québécois a de nouveau pris la tête de la course, cette fois seul, avec une cinquantaine de kilomètres à faire.

L’avance de 50 s de Boivin à 25 kilomètres du fil d’arrivée a cependant fondu en un peu moins d’un quart d’heure. Le peloton l’a rejoint à une quinzaine de kilomètres de l’objectif, et Boivin a finalement terminé la course à 1:05 du vainqueur.

Michael Woods a réalisé le meilleur temps canadien de l’épreuve puisqu’il a franchi le fil au sein du peloton de tête. Son compatriote Svein Tuft a pour sa part conclu la course dans le même groupe que Boivin.

Quant à Chris Froome, le quadruple champion du Tour de France, il a terminé sans forcer, au cœur du peloton, pour continuer à se remettre sans risque de sa chute de vendredi matin en reconnaissance.

Une dernière étape en Israël, dimanche, emmènera les coureurs de Be'er Sheva à la station balnéaire d’Eilat (229 km), avant le vol pour la Sicile et le début de ce Giro en terre italienne.

Avec les informations de Agence France-Presse

Cyclisme

Sports