•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tom Dumoulin reprend là où il avait laissé au Giro

Tom Dumoulin arbore de nouveau le maillot rose sur le podium après sa victoire dans la première étape du Tour d'Italie.

Tom Dumoulin

Photo : Getty Images / Luk Benies

Radio-Canada

Tom Dumoulin n'avait guère l'intention de céder le maillot rose chèrement acquis l'an dernier. Vainqueur du Tour d'Italie en 2017, le Néerlandais a de nouveau imposé sa loi, vendredi, en ouverture de la 101e édition... à Jérusalem.

Le coureur de la Sunweb a remporté la première étape, un contre-la-montre de 9,7 km, en 12 min 2 s. Il n'a devancé que par deux secondes l'Australien Dennis Rohan (BMC) et le Belge Victor Campenaerts (Lotto Soudal).

« Je me sentais bien ces derniers jours. C'est parfait aujourd'hui. C'est tout ce que je voulais : la première place et du temps pris sur mes adversaires », a dit Dumoulin, pour qui « le tracé était parfait, très technique, avec beaucoup de virages ».

Le quadruple champion du Tour de France Chris Froome, en quête d'un premier succès sur le Giro, a dû se contenter du 21e rang, à 37 s du gagnant, après une chute en matinée lors de la reconnaissance du parcours.

Froome s'est couvert de quelques coupures et égratignures diverses sur le côté droit, comme le montrent les images. Son maillot a également été déchiré.

Il a toutefois pu remonter en selle pour regagner l'autobus de son équipe Sky et y être soigné.

Chris Froome se blesse après une chute à JérusalemAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Chris Froome après une chute à Jérusalem

Photo : Twitter

Le Canadien Michael Woods (EFD), qui figure parmi les favoris, a conclu l'étape en 13:04, résultat bon pour le 76e rang. Le Britanno-Colombien Svein Tuft (Mitchelton-Scott), vice-champion du monde de la spécialité en 2008, a bouclé le parcours en 13:27, au 139e échelon. Quant au Québécois Guillaume Boivin, qui porte les couleurs de l'équipe pro continentale Israel Cycling Academy, il a fini en 157e place avec un temps de 13:43.

Froome tente de devenir le troisième dans l'histoire à détenir les titres consécutifs des trois grands tours.

La présence du Britannique au Giro est contestée en raison d'un contrôle antidopage anormal lors du Tour d'Espagne qu'il a remporté en septembre.

Le 7 septembre, Froome a subi un contrôle antidopage qui a révélé un taux anormalement élevé de salbutamol, un médicament utilisé contre l'asthme. Ce produit n'entraîne pas de suspension automatique et, malgré la polémique, Froome, qui nie s'être dopé, continue de courir.

Son dossier est entre les mains du tribunal antidopage de l'Union cycliste internationale (UCI) chargé de décider du sort du cycliste.

Deux étapes en ligne sont prévues ce week-end, du nord au sud du pays, entre Haïfa et Tel-Aviv samedi, puis de Be'er Sheva à Eilat dimanche, avant le vol vers la Sicile pour entamer le plat de résistance de ce Giro 2018 au parcours très exigeant, notamment la dernière semaine avec cinq arrivées au sommet en sept jours.

Avec les informations de AFP

Cyclisme

Sports