•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Meaghan Benfeito en tête d'affiche de la Série mondiale de plongeon à Montréal

Meaghan Benfeito a retrouvé l'amour pour son sport

Meaghan Benfeito est resplendissante sur la photo, celle qui sert à faire la promotion de la Série mondiale de plongeon FINA. Souriante, elle projette l'image d'une athlète ravie de participer à sa compétition la plus importante jamais disputée au Centre sportif du Parc olympique. Pourtant, il n'y a pas si longtemps, la double médaillée de bronze des Jeux de Rio avait perdu son amour pour le plongeon...

Un texte de Jean-François Poirier

La conférence de presse battait son plein. À la table d'honneur, Meaghan Benfeito attend son tour avant de prendre la parole afin de promouvoir cet événement d'envergure que la ville de Montréal accueillera jusqu'en 2021.

C'est sa complice de toujours Roseline Filion qui anime la rencontre avec les journalistes. À vrai dire, son ex-complice sur la plateforme. Après les Jeux de Rio, Filion a laissé tomber le plongeon et, par conséquent, sa partenaire.

« Je vous présente MA Meaghan Benfeito », dit Filion en guise d'introduction.

Justement. Meaghan s'est beaucoup ennuyée de sa Roseline avant de faire une place à Caeli McKay à ses côtés. Une transition difficile dont sa nouvelle coéquipière au 10 m synchronisé n'est pas la cause.

Meaghan a avoué avoir beaucoup pleuré et même songé à la retraite avant de pouvoir reprendre son élan. Et encore. Il lui a fallu traverser une période de convalescence avant les Jeux du Commonwealth pour vraiment se sentir d'attaque de nouveau.

Être blessée m'a permis de penser à autre chose. Je me suis changé les idées et j'ai retrouvé mon amour pour le plongeon. Ce moment m'a vraiment changé comme athlète. J'avais perdu Roseline, ma zone de confort. Puis, j'ai été blessée. Tout s'est enligné et je n'avais plus de motivation. Tranquillement, j'ai pensé à tout ça. Ma dernière année a été difficile, mais je l'ai appréciée parce qu'elle m'a permis de retrouver l'amour du plongeon que j'ai aujourd'hui.

Meaghan Benfeito

Sa nouvelle approche lui a déjà été profitable. Meaghan Benfeito a gagné deux médailles d'argent aux Jeux du Commonwealth entre le 4 et le 15 avril en Australie.

« Je me suis concentrée sur un plongeon à la fois au lieu de penser à ce que j'aurais pu faire. J'espère continuer à faire ça pour le reste de ma carrière. »

Cette troisième des quatre étapes de la Série mondiale de plongeon tombe donc à point. Évidemment, un monstre chinois se dresse devant les quelque 60 plongeurs des 13 autres pays qui participeront aux 10 épreuves au programme. Jusqu'à présent, en 2018, les athlètes chinois inscrits aux deux premières étapes de la Série mondiale ont été parfaits : 20 premières places en 20 épreuves!

« Les Chinois sont les meilleurs, mais ils sont battables. On les a déjà battus. Ce n'est pas impossible, mais ça prend du travail et une performance incroyable. Ça peut arriver. Je ne veux pas me donner un objectif. C'est ma piscine et je connais mes repères. Ça fait 15 ans que je plonge dans cette piscine-là. »

Jennifer Abel, championne au 3 m aux Jeux du Commonwealth, pense de la même manière.

« Ils ont une technique incroyable et ce sera difficile de les déloger. Mais les Chinoises savent qu'elles n'ont pas droit à l'erreur parce que nous sommes proches. »

Benfeito entend apprécier chaque moment devant son public. Et puisque c'est sa photo que l'on peut voir en page couverture du guide de la FINA de cette Série mondiale montréalaise, les attentes semblent encore plus élevées.

D'habitude, j'étais avec Roseline. C'est la première fois que je suis seule [comme tête d'affiche]. C'est plaisant de savoir qu'on voulait ma photo. Ce n'est pas tout le monde qui peut vivre ça dans sa carrière. C'est touchant.

Meaghan Benfeito

Les compétitions auront lieu de vendredi à dimanche et seront diffusées sur le site web et sur l'application de Radio-Canada Sports. Curieusement, Roseline Filion, dans son nouveau rôle d'analyste, pourra donc juger les performances de sa grande amie et celles de ses ex-coéquipiers de l'équipe nationale canadienne. La description des compétitions sera assurée par Jacinthe Taillon.

Plongeon

Sports