•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le deuxième tour des séries le plus relevé dans l'histoire de la LNH

Sidney Crosby, lors du premier match de la série opposant les Penguins de Pittsburgh aux Flyers de Philadelphie. (Justin Berl/Getty Images)
Le capitaine des Penguins de Pittsburgh, Sidney Crosby Photo: Getty Images / Justin Berl
Radio-Canada

Après un premier tour éliminatoire sans surprise majeure, si l'on exclut des éliminations expéditives dans la Division pacifique, la LNH entame le deuxième tour des séries avec huit formations ayant toutes amassé au moins 100 points, une première dans l'histoire. Ce deuxième tour sera cruel, puisqu'il est déjà certain que deux des quatre meilleures équipes de la saison seront en vacances d'ici deux semaines.

Lightning-Bruins

Pendant que les joueurs du Lightning de Tampa Bay (1er Atlantique - 113 points) soignaient leurs ecchymoses après leur triomphe en cinq matchs contre les Devils du New Jersey, les Bruins de Boston (2e Atlantique - 112 points) et les Maple Leafs de Toronto se sont livré une dure bataille qui pourrait laisser des traces. L'attaque du Lightning est légèrement supérieure à celle des Bruins qui, selon les statistiques en saison, sont meilleurs sur le plan défensif.

Toutefois, le rendement de Tuukka Rask (2,94 - ,899) contre les Maple Leafs n'a pas été très convaincant, et il devra relever son jeu d'un cran. La série réunira deux des jeunes joueurs les plus électrisants en Nikita Kucherov (5-5 en 10 matchs) pour le Lightning et David Pastrnak (5-8 en 7 matchs) pour les Bruins.

Capitals-Penguins

Une série gagnée, neuf perdues, dont sept de suite. Voilà le dossier peu reluisant des Capitals de Washington (1er Métropolitaine - 105 points) face aux Penguins de Pittsburgh (2e Métropolitaine - 100 points) lors de leurs rendez-vous éliminatoires depuis 1991.

Ces deux grands rivaux de la Division métropolitaine se retrouvent pour une troisième année de suite et, à l'instar des deux duels précédents, les Capitals ont l'avantage de la patinoire.

Sidney Crosby (6-7) et Jake Guentzel (6-7) se sont amusés comme larrons en foire contre les Flyers de Philadelphie. Toutefois, Braden Holtby semble avoir retrouvé ses moyens après avoir amorcé la série contre les Blue Jackets de Columbus à titre de réserviste.

Les Penguins vont jouer le premier match sans Evgeni Malkin, bien qu'il pourrait être de retour pour le deuxième. Si les Capitals veulent se défaire de leur complexe d'infériorité face aux Penguins, c'est peut-être l'année pour le faire. Surtout après leur belle remontée contre les Blue Jackets.

Colton Sissons et P.K. Subban, des Predators de Nashville, célèbrent le but d'Austin Watson lors du match numéro six contre l'Avalanche du Colorado. 
(Matthew Stockman/Getty Images)Colton Sissons et PK Subban Photo : Getty Images / Matthew Stockman

Predators-Jets

Les Predators de Nashville (1er Centrale - 117 points) ont remporté le trophée des Présidents. Et les Jets de Winnipeg (2e Centrale - 114 points) ont terminé 2es au classement général. Tout ça, dans la division la plus puissante de la LNH.

Malgré la différence d'expérience entre les deux équipes, les Predators ne l'ont pas eu facile contre l'Avalanche du Colorado au premier tour. De leur côté, les Jets se sont facilement défaits du Wild du Minnesota, diminué par la perte de Ryan Suter et de Zach Parisé.

Pour que les Jets renversent les Predators, Connor Hellebuyck, qui n'a pas donné de buts en plus de 121 minutes, devra supplanter le vétéran Pekka Rinne, auteur d'un jeu blanc lors du match décisif face à l'Avalanche. Une longue et passionnante série à prévoir.

Golden Knights-Sharks

Le conte de fées des Golden Knights de Vegas (1er Pacifique - 109 points) s'est poursuivi au premier tour des séries éliminatoires. Ils ont passé un inattendu coup de balai aux Kings de Los Angeles, que bien des observateurs voyaient gagner en raison de leur expérience.

Pendant ce temps, les Sharks de San José (3e Pacifique - 100 points) ont également causé une certaine surprise, non pas en éliminant les Ducks d'Anaheim, mais en l'emportant en quatre rencontres.

Les deux équipes sont bien reposées et en Marc-André Fleury (0,65 - ,977) et Martin Jones (1,00 - ,970), elles comptent sur les gardiens ayant présenté les meilleures statistiques pendant le premier tour. Les Golden Knights devront être meilleurs en avantage numérique (8,3 % d'efficacité au premier tour) et ils devront contenir celui des Sharks, qui a affiché un taux de réussite de 30 % contre les Ducks.

Hockey

Sports