•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moral en hausse du côté de l'Impact

À quoi doit-on s'attendre de l'impact pour son match contre Atlanta United FC?

Le défi que l'Impact devra relever samedi, à Atlanta, est titanesque. Mais s'il faut en croire les membres de l'équipe, il n'est pas impossible à relever.

Un texte de Michel Chabot

Encore abattus en début de semaine, après une troisième défaite de suite, samedi dernier contre le Los Angeles FC, les membres de l’équipe semblaient plus enthousiastes à deux jours de la prochaine rencontre.

Même si l’Atlanta United FC possède la meilleure attaque de la MLS, Samuel Piette croit aux chances de succès du onze montréalais.

« Nous en avons parlé entre nous et c’est le moment parfait pour rebondir, affirme le milieu de terrain. Aller chercher des points à Atlanta, ça ferait taire beaucoup de gens et ça serait un gros message... »

J’ai toujours aimé ce genre de défi. C’est excitant de jouer à Atlanta, ils ont tellement de partisans et une bonne équipe. Et j’essaie de motiver les nouveaux venus à prendre plaisir face à un tel défi. Les moments dont tu te souviens dans ta carrière ce sont des matchs comme ceux-là. 

Evan Bush

Bien sûr, Rémi Garde devra peut-être se débrouiller avec une brigade défensive amochée, surtout que Victor Cabrera purgera sa suspension d’un match en raison de son carton rouge samedi dernier.

Bonne nouvelle toutefois, jeudi matin, Rudy Camacho et Jukka Raitala étaient de retour à l’entraînement. Rod Fanni brillait quant à lui par son absence.

L’entraîneur-chef aura peut-être de la difficulté à utiliser cinq défenseurs, comme il en a développé l’habitude. Il se donne encore du temps pour y penser.

« Ce n’est pas la première fois qu’on connaît ce genre de situation, reconnaît l'entraîneur. Depuis le début de saison, on n’a pas été épargné par ces problèmes de blessures ou de suspensions. C’est vrai que là il y aura des solutions à trouver, mais je pense qu’on les trouvera. »

Plus de concentration et de combativité

Après avoir donné 12 buts en 3 matchs, on peut se demander si la meute de l’entraîneur français manque de mordant. Ce n’est pas aussi simple, précise Garde.

« L’agressivité nous a manqué sur certaines phases arrêtées, sur des seconds ballons, plus exactement. Je pense que c’est surtout de défendre collectivement. Ce n’est pas de faire les choses les uns après les autres. C’est d’être ensemble connectés pour récupérer le ballon. »

Le niveau de concentration des joueurs est aussi à améliorer. Garde veut que ses hommes sachent quoi faire en toutes circonstances, en possession du ballon ou pas, tout au long de la rencontre.

 Certaines attitudes individuelles ne me conviennent pas pendant les matchs. Mais ce n’est pas sur 90 minutes que un, deux ou trois joueurs ne m’auraient pas plu. C’est dans une séquence défensive ou offensive, l’un d’entre eux n’est pas connecté, et la fois d’après c’est l’autre. 

Rémi Garde, entraîneur-chef

« Les équipes adverses nous forcent à jouer sur les talons un peu trop, pense quant à lui Bush, pour expliquer les problèmes des siens. Nous devons être meilleurs pour conserver le ballon et porter le jeu en zone ennemie. »

« Deux tirs de pénalité à domicile dans le dernier match, ce n’est pas ce qu’on veut voir, ajoute l’auteur de 14 arrêts samedi dernier. Tu te places en mauvaise posture quand tu te retrouves dans ta propre boîte. »

« Défensivement, il nous manque un peu de chien, d’agressivité et de désir de ne pas laisser l’adversaire pénétrer dans notre dernier tiers, mentionne Piette. On l’a dit, c’est une question d’attitude. Oui, il y a la tactique, mais c’est le désir d’être fiers de défendre notre but et d’accorder le moins de tirs possible pour faciliter la tâche d’Evan. »

Par ailleurs, l'attaquant Mateo Mancosu ne sera probablement pas du match. On l'a brièvement vu courir en solitaire, mais il a rapidement retraité au vestiaire.

Soccer

Sports