•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Stevenson enchanté de défendre son titre à Toronto

Adonis Stevenson
Adonis Stevenson Photo: The Canadian Press / Ryan Remiorz

Adonis Stevenson (29-1-0, 24 K.-O.) est convaincu que Toronto est la ville par excellence en matière de sports au Canada.

Le champion des poids mi-lourds du WBC effectuera la neuvième défense de son titre, acquis il y a près de cinq ans, au Centre Air Canada. Son promoteur Yvon Michel, lui, désirait que le combat face à Badou Jack (22-1-2, 13 K.-O.) ait lieu à Montréal.

Stevenson a affirmé mardi que ce n'était pas sa décision, mais plutôt celle de son agent Al Haymon, qui insistait pour que la Ville Reine accueille « Superman ».

Je suis content de me battre à Toronto. C'est une grande ville qui regorge de sports majeurs. Il y a les Raptors, le soccer, le hockey. Tous ces sports connaissent du succès. C'est la ville où il faut être.

Le boxeur québécois Adonis Stevenson

« Mais il n'y a pas beaucoup de boxe, a-t-il poursuivi. Et il y a plusieurs galas de boxe à Montréal. C'est une chance de leur présenter de la boxe. Showtime sera présent. Ce sera bon pour Toronto aussi. »

Le pugiliste né à Port-au-Prince, en Haïti, a répété à maintes reprises à l'autre bout du fil que la boxe est une « business » pour expliquer la décision de déménager le combat à Toronto.

Le principal intéressé a indiqué qu'il « n'était pas tellement au courant » du processus qui a mené au changement de l'emplacement du gala. Il a ajouté qu'il n'accordait pas d'importance à l'endroit où il affrontera Jack, préférant concentrer ses énergies sur sa préparation et sur son entraînement.

Stevenson a déjà protégé sa ceinture dans la Ville Reine, au Ricoh Coliseum en 2015, contre le méconnu Tommy Karpency (28-6-1, 17 K.-O.). Il avait triomphé par K.-O. au troisième round.

Son prochain rival devrait vraisemblablement lui offrir un peu plus de résistance. Jack a été champion du monde à deux occasions plus tôt dans sa carrière. Il est représenté par l'icône de la boxe Floyd Mayweather fils.

Le Suédois a renoncé à son titre des mi-lourds de la WBA au lieu de se mesurer à son adversaire obligatoire, Dmitry Bivol (13-0-0, 11 K.-O.).

Mon plan de match, c'est le K.-O. Je n'ai pas un autre plan de match. Quand je monte sur le ring, je vise le K.-O. [...] Si ça se rend jusqu'au 12e round, je suis entraîné pour ça. Mais nous autres, on vise le K.-O.

Le boxeur québécois Adonis Stevenson
Avec les informations de La Presse canadienne

Boxe

Sports