•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rémi Garde très frustré par l’arbitrage

Rémi Garde frustré par l’arbitrage
Radio-Canada

L'entraîneur-chef de l'Impact de Montréal, Rémi Garde, s'est dit « très frustré » des décisions des arbitres.

Un texte de Marie Malchelosse

Depuis le début de la saison, tout ce qui est litigieux en termes de décisions part en notre défaveur. J’avoue que c’est un petit peu difficile à encaisser.

Rémi Garde

Rémi Garde sollicite une rencontre avec Howard Webb, le directeur général de l’Organisation des arbitres professionnels qui régit l’arbitrage au sein de la Major League Soccer.

« Je l’avais déjà croisé au combine [journée d’évaluation des joueurs]. Je crois que c’est nécessaire maintenant pour savoir comment les choses fonctionnent parce que, très clairement, ce n’est pas clair », affirme le Français avec exaspération.

Howard Webb était venu s’adresser aux joueurs de l’Impact avant le début de la saison, comme il le fait chaque saison avec toutes les équipes de la Ligue.

À l’occasion de ces visites, l’ancien arbitre de la Premiere League avait indiqué aux joueurs ce qui serait toléré ou non en situation de jeu.

Rémi Garde doute qu’il existe une véritable cohérence à ce chapitre. À son avis, des tirs de pénalité auraient dû être accordés à l’Impact aux 84e et 86e minutes du match contre les Red Bulls à New York.

Il a aussi lancé le défi à qui veut le relever de trouver la différence entre la situation qui a valu un carton rouge à Victor Cabrera contre le Los Angeles FC samedi et celle où le gardien adverse reçoit plutôt un jaune, 15 minutes plus tôt.

Les récriminations de l’entraîneur français ne s’arrêtent pas là. Ses demandes d’explications au quatrième officiel se limitent à un « dialogue de sourds ».

On demande des explications, mais voilà. Ils ont pris une décision et ils ne vont pas dire : "Non, on s’est trompés." Enfin, moi, je ne l’ai jamais entendu.

Rémi Garde

Autre grief en ce qui concerne la reprise vidéo. Par exemple, le carton rouge décerné à Cabrera samedi a été attribué très rapidement après l’action.

« Est-ce qu’on a vérifié à la vidéo que un, il y avait penalty et deux, que ça méritait un carton rouge? Je ne suis pas sûr que tout ça soit bien huilé, bien réglé », lance Garde.

D’ici à ce que l’entraîneur du Bleu-blanc-noir puisse mettre les choses au clair avec Howard Webb, il y a au moins un aspect de la situation que l’Impact peut maîtriser. En sept matchs, il a reçu cinq cartons rouges. Les joueurs se mettent donc trop souvent en position d’être pris en défaut dans la surface de réparation.

C’est beaucoup, mais on nous a aussi privés de beaucoup d’occasions où nous aurions dû bénéficier d’un penalty.

Rémi Garde

D’ici à ce que l'entraîneur frustré obtienne les explications qu’il attend, la prudence dans la surface de réparation sera le mot d’ordre.

Soccer

Sports