•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Julianne Séguin affligée par trois commotions cérébrales en 2017

Julianne Séguin et Charlie Bilodeau ont participé à leurs premiers Jeux olympiques à Pyeongchang.

Julianne Séguin et Charlie Bilodeau ont participé à leurs premiers Jeux olympiques à Pyeongchang.

Photo : La Presse canadienne / Bernat Armangue

Radio-Canada

La dernière saison de patinage artistique a marqué un tournant dans la carrière de Julianne Séguin et Charlie Bilodeau. Les réflecteurs ont toutefois bien failli ne jamais se braquer sur le tandem québécois.

Un texte de Félix St-Aubin

Bilodeau et Séguin ont confirmé leur montée en puissance, de même que leur première expérience olympique, lors de la tenue des Championnats canadiens à la mi-janvier.

La 2e place obtenue à Vancouver derrière les septuples champions en titre Meagan Duhamel et Eric Radford et devant Kirsten Moore-Towers et Michael Marinaro leur a ouvert les portes des Jeux de Pyeongchang. Le podium national a représenté l'unifolié en Corée du Sud.

Douze mois avant cette prestation qui leur a valu la note de 213 points, ce qui constitue désormais une marque personnelle, Séguin a subi la première de trois commotions cérébrales en quelque six mois. Rien de moins.

J'en ai eu une en janvier 2017, ensuite en avril, puis en juillet. Ça s'est simplement [produit] à l'entraînement et durant des spectacles [...] Ce sont des accidents, ça fait partie du métier. Je pense que j'ai beaucoup appris à gérer mon corps. Aussi, nous avons appris l'entraînement et changé notre méthode.

La patineuse artistique canadienne Julianne Séguin
La patineuse artistique Julianne Séguin chute lors du programme court. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La patineuse artistique Julianne Séguin chute lors du programme court.

Photo : The Associated Press / Luca Bruno

« Malgré tout, je crois qu'il y a vraiment un bon côté à ça, même si malheureusement j'ai écopé. On en sort grandi », a poursuivi la Montréalaise de 21 ans qui préfère visiblement voir le verre à moitié plein.

L'athlète qui a été récompensée ce week-end à l'aréna Émile-Butch-Bouchard par son club de patinage artistique de Longueuil, une semaine après que son partenaire eut reçu une célébration semblable dans son patelin de Trois-Pistoles, a d'abord vu cette succession de chocs crâniens comme un obstacle pour ses ambitions.

Son acolyte Bilodeau l'a grandement aidé à surmonter cette épreuve pour se remettre sur pied.

C'est certain que je me suis remise en question quelques fois, je me demandais même si j'allais réussir à me rendre où je voulais. Heureusement, j'ai un merveilleux partenaire et une merveilleuse équipe qui m'ont vraiment soutenu tout au long de ce passage.

La patineuse artistique canadienne Julianne Séguin

« Nous y sommes allés graduellement, s'est-elle remémorée. Je suis tellement contente d'être allée au bout du processus. »

Séguin a tourné la page sur le trio de commotions cérébrales qui aurait fort bien pu compromettre la saison de rêve qu'elle a connue en compagnie de Bilodeau, voire sa carrière. Elle prend cependant toutes les précautions nécessaires pour éviter qu'une quatrième blessure du genre se produise.

« Je suis très vigilante, je m'exerce intelligemment pendant les entraînements. J'essaie vraiment d'être présente mentalement et physiquement avant de me lancer dans les éléments qu'on pratique. »

Le regard tourné vers Pékin

Les Jeux de Pyeongchang ne sont vieux que de deux mois que déjà le couple Séguin-Bilodeau porte son attention sur le prochain rendez-vous olympique.

Accompagné de leurs entraîneurs, le duo n'a pas attendu un seul instant avant d'instituer une stratégie afin d'atteindre une forme optimale lorsque les Jeux de Pékin se mettront en branle dans... 46 mois.

Julianne Séguin (gauche) et Charlie Bilodeau (droite)Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Julianne Séguin (gauche) et Charlie Bilodeau (droite)

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

« On s'est assis toute l'équipe ensemble pour prévoir les quatre prochaines années. Étant donné qu'on a beaucoup appris dans le dernier cycle, c'est certain qu'on a déjà changé quelques trucs. C'est déjà pas mal établi », a dit Séguin.

Les patineurs sont satisfaits au plus haut point des prestations enregistrées au palais des glaces de Gangneung qui leur ont valu la 9e position. Ils tenteront de les rehausser en sol chinois et se donnent tous les moyens pour y parvenir, comme c'était le cas avant de s'envoler en Corée du Sud.

J'ai l'impression qu'on est arrivés à Pyeongchang vraiment préparés. On a une équipe autour de nous qui nous a préparés à tous les égards, puis on est débarqués là-bas et c'était comme un peu normal pour nous d'y être et de performer sur la glace avec les anneaux olympiques partout dans l'aréna.

Le patineur artistique canadien Charlie Bilodeau

« C'est un sentiment étrange, je croyais que la folie allait plus embarquer, mais on était bien préparés. On est allés là-bas et on a fait notre travail », a-t-il ajouté avec un sourire de satisfaction.

Patinage artistique

Sports