•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Malgré un triplé de Piatti, l'Impact coulé par le LAFC

Los Angeles FC 5 - Impact 3 : les faits saillants

Réduit à 10 après un carton rouge décerné à la 31e minute, l'Impact de Montréal a été battu 5-3 par le Los Angeles FC samedi au premier match au stade Saputo.

Ignacio Piatti a réussi son premier tour du chapeau dans la MLS en première mi-temps pour l'Impact (2-5-0), qui a essuyé un troisième revers d'affilée.

« Douze buts concédés en trois matchs, c’est beaucoup trop. Je pense qu’on a fait preuve d’une naïveté et d’une faiblesse qui ne peut qu’amener qu’à ce genre de sanctions », a lâché l'entraîneur Rémi Garde en conférence de presse après la rencontre.

Laurent Ciman, à son premier match à Montréal depuis l'échange qui l'a envoyé en Californie en décembre dernier, Carlos Vela, Latif Blessing et Benny Feilhaber ont marqué pour le LAFC (4-2-0), qui a aussi profité d'un but contre son camp de Jukka Raitala.

« Aujourd’hui, j’ai eu de la chance alors que Bush a fait un match de toute grande classe. Mais on n’a pas été bon par rapport à Piatti, on lui a laissé trop de place », a dit le défenseur belge.

Le but de Feilhaber et la maladresse de Raitala ont permis aux visiteurs d'effacer un retard de 1-31 en deuxième période, après que le carton rouge à Victor Cabrera.

« Depuis le début de la saison, chaque fois que [la décision de l’arbitre] doit aller d’un côté, que c’est litigieux, elle ne va jamais de notre côté, a insisté Garde. Depuis que je suis arrivé ici, elles n'ont jamais été en notre faveur. C'est tout ce que je vais dire sur l'arbitrage aujourd'hui. »

Vela a ensuite donné l'avance pour une première fois au LAFC à la 83e minute, d'un tir de pénalité, puis Blessing a ajouté un but d'assurance six minutes plus tard.

Bush a fait durer le suspense grâce à une performance spectaculaire de 14 arrêts, dont un sur le tir de pénalité de Marco Urena. Il n'a toutefois pas pu tout faire seul.

L'Impact sera de retour en action samedi prochain contre l'Atlanta United en Georgie.

Du rêve au cauchemar

Les spectateurs n'ont pas dû attendre bien longtemps avant le début de l'action. Un but de Daniel Lovitz a été annulé en raison d'un hors-jeu dès la troisième minute.

Piatti a ensuite ouvert la marque six minutes plus tard. Le gardien Tyler Miller a boxé le centre d'Alejandro Silva, mais le ballon s'est retrouvé dans les jambes de Piatti, qui a calmement cadré sa frappe dans l'ouverture.

À la 12e, Piatti a sorti le défenseur Walker Zimmerman de ses crampons lors d'une descente à trois contre trois. L'Argentin a ensuite été fauché par Miller et l'arbitre Allen Chapman a accordé un tir de pénalité.

Si Miller a choisi le bon côté, la frappe de Piatti était suffisamment précise pour trouver le fond du filet.

Le LAFC a pris le dessus par la suite et Ciman a surpris plusieurs partisans avec un coup franc précis d'environ 30 mètres dans le coin supérieur à la droite de Bush, à la 24e minute de jeu.

« Des coups francs comme ça, soit ça va dans le but, soit ça finit dans le stade », a souligné Ciman.

Le ciel est ensuite presque tombé sur la tête du Bleu-blanc-noir. Chapman a présenté un carton rouge à Cabrera à la 31e minute pour avoir fait chuter Urena dans la surface de réparation montréalaise. Bush a toutefois réalisé un bel arrêt en plongeant à sa droite.

Il a refait le coup à Vela quelques minutes plus tard lorsque le joueur désigné du LAFC était fin seul devant lui.

Piatti a permis aux siens de rentrer au vestiaire avec la conscience un peu plus légère en complétant son tour du chapeau à la 43e minute. Raitala a effectué une longue passe derrière Ciman et Zimmerman et Piatti a repris le ballon à la volée et n'a laissé aucune chance à Miller.

La fête au stade Saputo a toutefois viré au cauchemar après la pause.

Feilhaber a d'abord réduit l'écart à la 52e minute. Raitala a ensuite envoyé maladroitement le ballon dans son propre filet après un coup de pied de coin. Bush a ensuite multiplié les miracles, frustrant notamment Vela et Diego Rossi, deux fois.

Cependant, le gardien de l'Impact a été impuissant à la 83e minute. Vela s'est présenté à son tour au point des coups de pied de réparation.

Cette fois, c'est Lovitz qui a été coupable pour un geste agressif contre Rossi dans la surface montréalaise. Blessing a envoyé les spectateurs vers la sortie à la 89e minute.

Avec les informations de La Presse canadienne

Soccer

Sports