•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vers un boycottage diplomatique de la Coupe du monde en Russie?

Le ballon est placé sur le gazon devant le but.
Ballon officiel de la Coupe du monde 2018 Photo: Reuters / Maxim Shemetov
Radio-Canada

Dans une lettre ouverte, 60 députés européens de tous horizons politiques et de toutes nationalités ont appelé vendredi au boycottage de la Coupe du monde en Russie.

Ils entendent protester contre Vladimir Poutine, qui « se moque des valeurs européennes », écrivent-ils.

« À tous les gouvernements de l'Union européenne (UE), en tant que membres du Parlement européen, nous vous demandons, à vous, les représentants des citoyens de l'UE, de faire de même que les gouvernements de l'Islande et du Royaume-Uni », peut-on lire dans la lettre de ces élus européens.

La première ministre britannique, Theresa May, avait annoncé en mars qu'aucun ministre ou membre de la famille royale britannique ne se rendrait au Mondial après l'affaire de l'empoisonnement au Royaume-Uni d'un ancien espion russe et de sa fille. Londres croit en la responsabilité de Moscou.

L'Islande avait elle aussi annoncé un boycottage diplomatique quelques jours plus tard, en soutien à Londres, après cet empoisonnement dans la ville de Salisbury, à l'origine d'une grave crise diplomatique entre la Russie et l'Europe.

« L'attaque à Salisbury n'est que le dernier exemple de la manière dont Valdimir Poutine se moque de nos valeurs européennes », soulignent les eurodéputés dans cette lettre préparée par l'écologiste allemande Rebecca Harms.

« Bombardement au hasard d'écoles, d'hôpitaux et de zones résidentielles en Syrie, invasion militaire brutale en Ukraine, attaques systématiques de pirates informatiques, campagnes de désinformation, ingérence électorale, tentative d'affaiblir et de diviser l'Union européenne : tout cela ne correspond pas aux valeurs d'un bon pays hôte pour une Coupe du monde », ajoutent-ils.

« En ces temps difficiles, le monde entier se tourne vers l'Europe. Nos gouvernements ne devraient pas suivre la voie autoritaire et anti-occidentale du président russe, mais plutôt boycotter la Coupe du monde en Russie et élever leurs voix en faveur de la protection des droits de la personne, des valeurs démocratiques et de la paix », concluent-ils.

La Coupe du monde aura lieu du 14 juin au 15 juillet.

Avec les informations de Agence France-Presse

Soccer

Sports