•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alex Burrows veut faire du hockey-balle une discipline olympique

Entrevue avec Alex Burrows

Alex Burrows vient de lancer l'Association des joueurs de hockey-balle de l'Amérique du Nord dans le but avoué de faire accepter le sport aux Jeux olympiques.

Un texte de Marie Malchelosse

La nouvelle association devient incontournable pour faire reconnaître la popularité du sport et pour lui apporter le sérieux recherché par le Comité international olympique (CIO).

On est dans des discussions embryonnaires avec le CIO. Mais au moins, ils entendent parler de nous. Ils entendent dire que notre sport rayonne.

Alex Burrows

Le joueur des Sénateurs d’Ottawa et ses partenaires se sont inspirés de l’Association des joueurs de la Ligue nationale de hockey. Ils partagent la passion du hockey-balle avec plus de 1 500 000 d’adeptes en Amérique du Nord, dont 500 000 au Québec.

« On met vraiment les joueurs à l’avant-plan. On veut encadrer puis accompagner les joueurs. Le but est de faire grandir le sport, de lui donner une identité réelle en Amérique du Nord. Il va y avoir des tournois partout au Québec, partout au Canada et en Amérique du Nord », explique Burrows.

Le hockey-balle est parfois mieux connu sous le vocable de dek hockey. Le sport se joue à l’extérieur sur une surface synthétique quadrillée, entourée de bandes. Une balle orange remplace la rondelle de la version sur glace. Le sport se joue à trois, quatre ou cinq joueurs de chaque côté, mais c’est le trois contre trois qu’Alex Burrows veut faire reconnaître comme sport olympique.

Le hockey-balle a été une de mes grandes passions dans ma jeunesse. De l’âge de 18 à 25 ans, je jouais trois fois par semaine et toutes les fins de semaine. J’ai vraiment pris beaucoup de maturité en jouant à ce sport-là.

Alex Burrows

Le membre détiendra son passeport et sa fiche virtuelle où toutes ses statistiques seront compilées après chaque match. Il pourra aussi compter sur une assurance collective en cas de blessure subie en jeu.

L’Association accueille les joueurs de tous les calibres, mais un service de cotation sera offert pour s’assurer d’une compétition uniforme.

« Pour établir les différences de calibre, on a une équipe de cotation qui évalue les joueurs dans diverses ligues et dans divers tournois. Ce sera la parité à tous les matchs. Nos partenaires dans les ligues et les tournois travaillent avec nous pour donner un bon produit. »

Les Jeux olympiques d’été de 2028 à Los Angeles sont la cible envisagée pour l’entrée en scène du hockey-balle. L’ailier a une vision déjà claire du site à privilégier. « À Rio, on voyait les images exceptionnelles du volleyball de plage et ce serait un bon site aussi pour le hockey-balle », précise-t-il.

Pour le moment, l’Association des joueurs de hockey-balle de l’Amérique du Nord existe principalement par l'entremise de son site, mais ses activités doivent démarrer officiellement dans un tournoi à Trois-Rivières à la fin mai.

L’Association parraine, entre autres, la Tournée Alex Burrows, une série de tournois partout au Québec. On envisage de l'étendre à tout le Canada et aux États-Unis dès 2019.

Hockey

Sports