•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Rocket de Laval congédie son entraîneur-chef Sylvain Lefebvre

Sylvain Lefebvre
Sylvain Lefebvre Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le Rocket de Laval, club-école du Canadien dans la Ligue américaine, a congédié son entraîneur-chef Sylvain Lefebvre mardi en début d'après-midi.

Le statut des entraîneurs adjoints Donald Dufresne, Nick Carrière et Marco Marciano sera déterminé une fois le processus de sélection du nouvel entraîneur-chef terminé.

À sa première saison à Laval, le Rocket a connu une saison misérable et a terminé au dernier rang de l'AHL avec une fiche de 24-42-7-3 en 76 rencontres. Le Rocket a conclu sa saison samedi à Toronto avec une 12e défaite de suite.

Lefebvre, 50 ans, a été nommé entraîneur-chef des Bulldogs de Hamilton, alors le club-école du CH, le 13 juin 2012. Il a dirigé l'équipe pendant six saisons, soit de 2012 à 2018, tant à Hamilton, à Saint-Jean (Terre-Neuve-et-Labrador) qu'à Laval.

En six saisons derrière le banc du club-école, il l'a mené qu'une seule fois dans les séries.

« Je tiens à remercier sincèrement Sylvain pour sa loyauté, son travail et sa contribution au sein de l'organisation des Canadiens de Montréal, soit avec les Bulldogs de Hamilton, les IceCaps de Saint-Jean et le Rocket lors des six dernières saisons, a déclaré le directeur général du Canadien, Marc Bergevin. Les défis sont énormes comme entraîneur-chef dans la Ligue américaine, et Sylvain et son groupe ont dû composer avec plusieurs situations au cours des dernières années.

« La décision de relever Sylvain de ses fonctions a été très difficile, car j'ai beaucoup de respect pour lui, et je le considère comme un très bon entraîneur. J'ai pris soin de discuter de la situation avec Larry Carrière également et je considère que le temps est venu pour notre club-école d'avoir une nouvelle direction au poste d'entraîneur-chef. »

Comme joueur, Lefebvre a passé six saisons dans l'organisation du Tricolore, dont trois à Montréal de 1989 à 1992 (200 matchs de saison).

Lors du bilan de saison du CH lundi dernier, à Brossard, Bergevin et Geoff Molson ont dit qu'il y aurait de nombreux changements à tous les niveaux de l'organisation au cours des prochains mois. Visiblement, le ménage a commencé.

Drôle de concours de circonstances, quelques heures plus tard, du côté de Drummondville, Dominique Ducharme faisait son bilan de saison à la suite de l'élimination des Voltigeurs au deuxième tour des séries de la LHJMQ.

Ducharme, qui a mené le Canada à une médaille d'argent et à une médaille d'or au cours des deux dernières années au Championnat du monde junior, a indiqué que quelques équipes l'avaient contacté, mais pas le Tricolore.

Son contrat avec les Voltigeurs est valide pour deux saisons encore, mais rien ne l'empêcherait de faire le saut chez les professionnels.

Hockey

Sports