•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Wild réplique aux Jets

Jets 2 - Wild 6 : les faits saillants
Radio-Canada

Le Wild ne pouvait subir un troisième revers contre les Jets, dimanche, au Minnesota. Il a rétréci l'écart de moitié avec ses rivaux manitobains grâce à un triomphe sans équivoque de 6-2.

Le Wild a été surclassé physiquement et au tableau indicateur lors des deux premiers matchs de la série à Winnipeg. À titre indicatif, les Jets avaient dominé 84-37 au chapitre des lancers et 77-54 en ce qui a trait aux mises en échec.

Les locaux ont renversé la vapeur dans leur demeure grâce à un apport considérable de l'attaque, qui a d'ailleurs chassé Connor Hellebuyck de son filet après 40 minutes de jeu.

« Je ne veux pas vraiment aller dans les détails parce que je veux mettre ce match derrière moi, a avoué Hellebuyck. Nous avons une longue série devant nous, je veux vraiment regarder devant et me concentrer sur le prochain duel parce que c'est un moment plaisant de la saison. »

Le gardien des Jets a accordé 6 buts sur 22 tirs. Mikael Granlund et Zach Parisé ont fait mouche durant le premier vingt, tandis que Matt Dumba, Eric Staal, Jordan Greenway et Marcus Foligno ont augmenté l'avance du Wild au deuxième engagement.

« C'est un match dans une série de sept affrontements. Nous n'avons pas joué à la hauteur de notre talent ce soir. Nous devons jouer avec notre rapidité, comme nous l'avons fait dans la deuxième demie des deux premières rencontres, a admis Blake Wheeler.

« Ils sont sortis extrêmement fort ce soir, mais ça ne signe pas notre arrêt de mort. Lorsque la deuxième période a débuté, nous n'avons pas été capables d'accélérer la cadence. Et c'est à ce moment que le match a changé. Ils ont dominé le jeu et nous n'étions pas en mesure de retrouver la rapidité dont nous avions besoin. »

L'entraîneur-chef Paul Maurice était tout à fait en accord avec les propos de son capitaine.

« Notre jeu est basé sur notre vitesse ainsi que notre rapidité d'exécution, et c'est ce qui nous a manqué ce soir. Nous n'avons pas été très bons avec la rondelle. Nous n'avons pas trouvé la vitesse dont nous avions besoin et nous n'avons pas généré d'attaque. »

Winnipeg semblait se diriger vers une troisième victoire sans histoire à la lumière des premières minutes de jeu. Blake Wheeler a rapidement déjoué Devan Dubnyk d'un tir anodin du coin de la patinoire, mais le portier saskatchewanais s'est dressé par la suite.

Tyler Myers l'a à son tour battu, durant la période médiane, mais c'est tout ce que Dubnyk a permis aux visiteurs. Il a bloqué 29 rondelles, après avoir fait face à des barrages de 40 et 44 lancers dans la capitale manitobaine.

Nous avions besoin d'une victoire. C'est tout. Je veux dire, ce n'est pas vraiment important si ça se termine 1-0 ou 6-2, ce sera un tout autre match mardi et c'est simplement la victoire qui compte.

Mikael Granlund, attaquant du Wild du Minnesota

Le Wild tentera d'égaliser la série à deux gains de chaque côté mardi à Saint Paul.

Hockey

Sports