•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Predators en parfaite maîtrise

Viktor Arvidsson célèbre un but marqué contre Jonathan Bernier.

Photo : Associated Press / Mark Humphrey

La Presse canadienne

Les Predators quitteront Nashville avec le sentiment du devoir accompli. Ils l'ont emporté 5-4 dans le deuxième match de leur série face à l'Avalanche du Colorado samedi pour porter leur avance à 2-0.

Kevin Fiala a amassé un but et une aide, tandis que Viktor Arvidsson, Ryan Johansen, Austin Watson et Ryan Hartman, dans un filet désert, ont aussi touché la cible pour les Predators, qui ont gagné un 12e duel de suite contre l'Avalanche.

Les défenseurs P.K. Subban et Mattias Ekholm ont chacun récolté deux mentions d'assistance.

Nathan MacKinnon et Gabriel Landeskog ont inscrit un but et une aide chacun pour l'Avalanche, alors que Tyson Barrie a accumulé deux aides. Alex Kerfoot et Gabriel Bourque ont aussi fait bouger les cordages et Jonathan Bernier a stoppé 28 des 32 tirs dirigés vers lui.

Le but de Hartman, réalisé avec 69 secondes à jouer, a finalement été celui qui a fait la différence étant donné qu'Alexander Kerfoot a fait mouche pour l'Avalanche avec 35,8 secondes à écouler au cadran. Les visiteurs ont été incapables d'égaliser le score.

« Ç'a été plaisant de commencer la série devant nos partisans, c'est certain, a dit le pilote Peter Laviolette. Nous avons accompli ce qui était attendu de nous. Maintenant, il faut aussi aller chercher des victoires à l'étranger. »

« Nous avons du plaisir à jouer ici, a ajouté Watson. Ce n'est pas un endroit commode pour les autres équipes. »

Un lent départ

Les champions du trophée des Présidents n'ont pas connu le début de rencontre espéré. L'Avalanche a pris l'avance avec son premier tir dans un deuxième match d'affilée.

Après un revirement de Hartman en zone défensive, Bourque a ouvert la marque après seulement 2 min 34 s de jeu.

L'Avalanche a laissé de côté le défenseur Samuel Girard au profit de Duncan Siemens. Déjà privé de l'arrière Erik Johnson, le Colorado a craint le pire quand Barrie a été atteint au visage par une rondelle. Plus de peur que de mal dans son cas puisqu'il est revenu au jeu plus tard dans l'engagement.

Fiala a créé l'égalité en avantage numérique après 1:01 de jeu en deuxième période. Ce but a semblé donner vie aux Predators.

Arvidsson a donné l'avance aux locaux d'un puissant lancer frappé, puis Johansen a surpris Bernier du revers en échappée quelques instants après que Subban eut étouffé une montée de Barrie dans une situation à quatre contre quatre.

Les troupiers de Jared Bednar n'ont jamais pu combler l'écart par la suite. « Le match était à notre portée, mais quelques erreurs ont fait la différence », a expliqué l'entraîneur-chef.

L'Avalanche tentera de se remettre sur les rails devant son public à Denver lundi.

Hockey

Sports