•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alex Harvey et la sérénité du devoir accompli

Bilan de saison d'Alex Harvey
Radio-Canada

À la veille de ses vacances, Alex Harvey dresse un bilan positif de sa dernière saison, même si les buts qu'il s'était fixés à Pyeongchang n'ont pas été atteints.

Sur les ondes de RDI, mardi, le fondeur québécois a fait un constat positif de sa dernière campagne.

« On se souvient de la quatrième place aux Jeux plus que les autres résultats, mais c’est la saison où j’ai accumulé le plus de points en Coupe du monde, donc c’est vraiment une marque personnelle. »

Le cœur brisé après avoir fini au pied du podium du 50 km classique aux Jeux olympiques, Harvey est plus serein maintenant qu’il a eu le temps de décanter ses prestations en Corée du Sud.

La quatrième place, je réussis à l’apprécier. Ç’a été, quand même, une de mes meilleures performances à vie, surtout au niveau physique, sur ce 50 km-là. Je ressors assez satisfait de la saison.

Alex Harvey

Notamment devancé par deux athlètes russes, Harvey refuse de les soupçonner de dopage, même s’il ne peut éviter complètement d’y penser.

« Il y a un petit doute, c’est certain. Mais moi, pour bien dormir le soir, il faut que je leur donne le bénéfice du doute parce que sinon, je vais y penser tout le reste de ma vie et je vais faire de l’insomnie », confie Harvey.

Les Jeux de Pyeongchang lui auront appris à faire preuve de plus d’indulgence envers lui-même, malgré le fait qu’il n’a pu s’accrocher une médaille au cou.

Alex Harvey 50km classique

Le Canadien Alex Harvey (au centre) est champion du monde du départ de masse style libre sur cette distance. Photo: Al Bello/Getty Images

Photo : Getty Images

« Pour moi, c’est de tirer de la satisfaction même si on n’atteint pas pleinement nos objectifs. Je me rappelle de tout le processus qu’on a fait pour arriver là. Et en regardant tout ça, on n’avait aucun regret à avoir. On s’est préparé du mieux qu’on pouvait et on a réussi à livrer de super bonnes performances, même si ce n’était pas assez pour aller chercher un podium. »

À l’instar du patineur de vitesse Charles Hamelin, Harvey poursuivra sa carrière pour au moins une autre saison. Et une participation aux Olympiques de Pékin, en 2022, ce qui représenterait ses quatrièmes JO, n’est pas complètement exclue.

En ce moment, c’est un peu trop loin, mais la porte n’est pas complètement fermée. Mais en date d’aujourd’hui, je me vois arrêter à la fin de la saison prochaine. C’est une année de Championnats du monde, j’ai un titre que je pourrai défendre sur 50 km, les finales de la Coupe du monde vont être à Québec, sur les plaines d’Abraham. Ça pourrait être mes dernières compétitions internationales.

Alex Harvey

« Le timing serait bon pour terminer mes études et voir mon monde, ajoute-t-il. On est partis depuis le 5 novembre, on n’est pas chez nous à Noël, les camps d’entraînement qui s’ajoutent à ça pendant l’été et l’automne, c’est beaucoup de temps sur la route. C’est ce qui devient de plus en plus long. »

Ses proches lui manquent et c’est une des principales raisons pour lesquelles il apprécie skier devant eux, en sol québécois.

« Les plus beaux souvenirs que j’ai ce ne sont pas des compétitions que j’ai gagnées en Europe, mais des compétitions où j’ai juste performé devant mes amis, la famille, les gens que j’aime, les gens qui ne me voient pas trop souvent compétitionner en personne. »

Son entraînement estival est varié : vélo de route et de montagne, course à pied et musculation. Mais l’athlète qui aura 30 ans en septembre fera aussi du ski à roulettes, l’été prochain, en Norvège.

« C’est pour amener de nouveaux stimulus d’entraînement. Je vais m’entraîner avec l’équipe norvégienne durant quelques semaines et faire deux séries de trois à quatre compétitions en Norvège. »

Mais dès demain, ce sont des vacances à Hawaï qui attendent Alex Harvey, pour une dizaine de jours. Il compte jouer dans les vagues pour y faire du surf.

« Je ne pense pas avoir un très grand talent en surf, mais je vais aller m’exercer à le développer en tout cas. »

Ski et surf des neiges

Sports