•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Je me suis donné la permission d’accéder au podium » - Brittany Phelan

Brittany Phelan de retour au Québec après avoir remporté la médaille d'argent de ski cross aux Jeux de Pyeongchang.
Brittany Phelan de retour au Québec après avoir remporté la médaille d'argent de ski cross aux Jeux de Pyeongchang. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Même après quatre semaines, la skieuse canadienne Brittany Phelan réalise encore à peine avoir remporté la médaillée d'argent des Jeux olympiques de Pyeongchang en ski cross. Son ascension jusqu'au podium a été ardue.

Un texte de Marie Malchelosse

Phelan l’affirme d’entrée de jeu. Cette finale du 22 février 2018 est le moment le plus précieux de sa vie.

Elle a franchi la ligne d’arrivée quelques mètres derrière sa compatriote et meilleure amie, Kelsey Serwa. L’image des deux Canadiennes au sourire radieux qui tiennent le drapeau rouge et blanc bien haut est forte et éloquente.

Kelsey Serwa et Brittany Phelan célèbrent leur performance au ski cross avec le drapeau canadienKelsey Serwa et Brittany Phelan célèbrent leur performance au ski cross Photo : Getty Images

« Brittany, on a gagné les Olympiques! », lui a lancé spontanément Serwa au bas de la piste après leur exploit.

À cette confirmation de son amie, Phelan a réalisé que sa hantise du succès venait de voler en éclats. Un moment de pure délivrance. Son premier podium.

« Tout est validé maintenant, dit-elle. Tout le travail que j’ai accompli. C’est mon rêve depuis que j’ai 6 ans. Maintenant, c’est devenu une réalité. Ce n’était finalement pas une quête futile. »

Oui, elle avait bien réussi une 3e place en Coupe du monde en décembre dernier en Suisse, mais c’était grâce à son temps de qualification. Les conditions météorologiques ce jour-là avaient empêché la présentation des étapes menant à la grande finale. Pour l’athlète de 26 ans, ce n’était pas un vrai podium.

Avant de trouver sa voie en ski cross, l'athlète de Mont-Tremblant s’était échinée pendant six saisons en ski alpin, de 2009 à 2015. Ses résultats en slalom, sa discipline de prédilection, la laissaient insatisfaite et dans le doute. Pourtant, son entourage s’évertuait à lui redire et à lui reconfirmer tout son potentiel.

« J’ai toujours eu l’impression que mes habiletés en ski n’étaient pas faites pour la discipline du slalom, explique-t-elle. Je n’étais juste pas inspirée à faire du ski alpin. »

En 2015, malgré les réticences de ses proches et une encourageante 15e place aux Jeux de Sotchi, elle s’est écoutée.

L’amitié de Kelsey

Brittany Phelan l’avoue candidement. Son amie Kelsey Serwa lui a tout appris du ski cross. Serwa était déjà médaillée d’argent des Jeux de Sotchi en 2014 et une des athlètes les plus renommées de la discipline sur la scène internationale.

C’est vraiment Kelsey qui m’a prise par la main. Elle n’a jamais eu de secrets pour moi par rapport au ski. Même la dernière semaine avant la course olympique.

Britanny Phelan

À l’entraînement, la veille du 22 février, Phelan a eu du mal à maîtriser l’absorption d’un saut dans une section spécifique du parcours. Elle s’est mise à douter. Serwa lui a conseillé de revoir la vidéo de sa descente à la Coupe du monde d’Idre Fjall en Suède, en janvier, en lui rappelant qu’elle avait été la meilleure à ce chapitre. C’est la clé dont Phelan avait besoin pour obtenir son premier podium.

« Les gens m’aiment plus maintenant! »

Brittany Phelan raconte être inondée de courriels et de messages de félicitations depuis les Jeux olympiques de Pyeongchang.

« Il y a tellement de gens qui me disent qu’ils sont fiers de moi, raconte-t-elle. Il y a des gens qui me disent qu’ils me connaissent, qu’on avait fait une descente ensemble quand on avait 11 ans. Certains mettent des photos. C’est vraiment cool. C’est comme quand c’est ta fête sur Facebook. Tout le monde t’écrit. Le monde dont tu n’as pas entendu parler depuis deux ans! »

La médaillée olympique n’a pas eu le temps de se reposer depuis la fameuse journée du 22 février. L’équipe de ski cross a quitté Pyeongchang pour Sunny Valley, en Russie, pour participer aux deux dernières Coupes du monde de la saison. Phelan a remporté deux fois l’argent, la validation qu’elle attendait depuis si longtemps ne fait plus aucun doute.

« J’ai de grands espoirs pour l’an prochain », lance-t-elle.

Un peu de vélo en guise de vacances

Entre quelques conférences dans des écoles et un camp de ski cross en mai, Brittany Phelan prendra part à sept ou huit courses professionnelles en vélo de montagne, dans le cadre de l'Enduro World Series. Ce circuit américain regroupe les meilleurs cyclistes du monde. Elle ira rejoindre son équipe Juliana en Californie dans deux semaines.

Ski et surf des neiges

Sports