•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'ancien joueur étoile des Expos Rusty Staub est mort

Le « Grand Orange » s'éteint : le reportage de Jean St-Onge

Rusty Staub, l'un des premiers joueurs étoiles des Expos de Montréal, est mort tôt jeudi à West Palm Beach, en Floride. Il avait 73 ans.

Il est mort de causes naturelles, selon le New York Daily News. Le 2 mars, ce même quotidien rapportait que Staub se trouvait dans un état critique dans un hôpital de West Palm Beach en raison d'une infection à staphylocoque, survenue environ un mois plus tôt, qui avait provoqué une insuffisance rénale.

Selon diverses sources, il s'était évanoui sur un terrain de golf et avait été transporté dans un hôpital. Il était affaibli et déshydraté.

Surnommé le « Grand Orange », une référence à sa grande taille et à ses cheveux roux, Daniel « Rusty » Staub a joué pour les Expos de 1969 à 1971, pendant les trois premières années de l'équipe dans les majeures, et en 1979, comme joueur de premier but et de champ droit.

Il est devenu un favori du public montréalais et a même appris le français pendant son passage au Québec. Les Expos ont retiré son chandail no 10 en 1993.

« Je viens d’apprendre la nouvelle au sujet de Rusty, a indiqué son ancien coéquipier des Expos Warren Cromartie. Comme des millions de personnes à Montréal et dans le monde du baseball, je suis très triste. »

Il était mon héros, il m’a beaucoup aidé quand nous avons joué ensemble.

Warren Cromartie

Débuts fracassants à Montréal, retour grandiose

Rusty Staub réussit deux coups sûrs, dont un circuit, et produit deux points dans une victoire de 11-10 des Expos sur les Mets de New York le 8 avril 1969, au tout premier match de l'équipe montréalaise dans les majeures. Solide cogneur doté d'un bras droit puissant et précis au champ droit, il devient rapidement un favori de la foule du parc Jarry.

Le 5 avril 1972, c'est l'onde de choc, il est cédé aux Mets de New York. Dans cet échange, les Expos obtiennent le voltigeur de droite Ken Singleton, l'arrêt-court Tim Foli et le premier-but Mike Jorgensen, trois joueurs de moins de 25 ans perçus comme de beaux espoirs.

En 1973, Staub aide les Mets à atteindre la Série mondiale, la seule à laquelle il participera. En 1975, il produit 105 points, le record pour les Mets jusqu'en 1990.

Le 20 juillet 1979, le « Grand Orange » est de retour avec les Expos le temps d'une demi-saison. L'équipe lutte alors contre les Pirates de Pittsburgh pour le premier rang de sa division.

Une semaine plus tard, à son premier match à Montréal, il reçoit une ovation monstre des quelque 59 000 spectateurs réunis au stade olympique quand il se présente à la plaque comme frappeur suppléant, dans le premier match d'un programme double contre les Pirates.

« Ce que ces 59 000 personnes ont fait pour moi en me donnant cette ovation, c'est l'un des moments les plus mémorables de ma vie », avait admis Staub en 2012.

C'est l'un des rares moments dans ma vie où j'ai dû combattre mes émotions, parce que je devais me présenter au bâton. J'ai eu un bon lancer, mais j'ai frappé un ballon. Cette soirée représente l'un des plus grands moments de toute ma vie.

Rusty Staub

Un fort lien avec New York

Staub était également une figure emblématique des Mets de New York, dont il a porté les couleurs de 1972 à 1975, puis de 1981 à 1985. Il a créé à New York une fondation pour les familles des policiers et pompiers morts en devoir.

Les Mets ont d'ailleurs offert leur soutien à sa famille sur les réseaux sociaux en début de journée, jeudi.

« Toute l'organisation envoie ses condoléances à la famille. Il nous manquera à tous », ont écrit les Mets.

Rencontre et discussion sur le terrain de baseball à New York. Le 20 mai 1974, Rusty Staub (gauche) discute avec Duke Snider (droite) avant le programme double contre les Expos de Montréal. Photo : The Associated Press / Harry Harris

23 saisons dans les majeures

Rusty Staub a participé à 6 matchs des étoiles dans sa carrière de 23 saisons dans les ligues majeures, pendant laquelle il a aussi joué avec les Colts .45 et les Astros de Houston, les Tigers de Détroit et les Rangers du Texas.

Au moment de prendre sa retraite en 1985, à l'âge de 41 ans, il avait réussi 2716 coups sûrs, 292 circuits et produit 1466 points en 2951 matchs. Il a aussi maintenu une moyenne au bâton de ,279.

En octobre 2015, Staub avait presque perdu la vie après avoir souffert d’une crise cardiaque en plein vol transatlantique

Il aurait eu 74 ans dimanche. Son décès survient au premier jour de la saison 2018 du baseball majeur et moins de 48 heures après la présentation du dernier de deux matchs préparatoires des Blue Jays de Toronto au stade olympique.

Rusty Staub en chiffres :

  • Il est le premier joueur dans l'histoire du baseball à avoir obtenu au moins 500 coups sûrs avec quatre équipes.
  • En trois saisons et demie avec les Expos, il a participé à 518 matchs, frappé 531 coups sûrs, dont 81 coups de circuit, et affiché une moyenne au bâton de ,295. Il a aussi produit 284 points.
  • Sa moyenne de présence sur les buts de ,402 avec les Expos de Montréal est la meilleure dans l'histoire de l'organisation, y compris les Nationals de Washington.
  • Il a participé au match des étoiles à chacune de ses trois premières saisons à Montréal.
Dans l'uniforme des Mets de New York, Rusty Staub salue la foule au stade Shea en 2008Rusty Staub en 2008 Photo : Getty Images / Al Bello

Avec les informations de La Presse canadienne

Baseball

Sports