•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le monde du cricket australien a le coeur brisé, l'enquête commence

La Nouvelle-Zélande contre l'Angleterre
La Nouvelle-Zélande contre l'Angleterre Photo: Getty Images / Hannah Peters
Radio-Canada

La victoire de la Nouvelle-Zélande sur l'Angleterre dans leur premier match, lundi, est passée loin derrière le scandale retentissant qui frappe le cricket australien, et qui continue de faire des vagues.

Les titres de la presse spécialisée sont clairs et font écho au sentiment général entourant cette affaire de tricherie impliquant le capitaine de l'équipe australienne Steve Smith au troisième jour de la compétition face à l'Afrique du Sud.

Smith a reconnu dimanche que son équipe avait triché, et que c'était prémédité.

Samedi, au Cap, le joueur Cameron Bancroft s'est servi de ruban adhésif pour recueillir des particules abrasives sur le terrain et en frotter la balle, de façon à l'érafler et ainsi modifier sa trajectoire prévisible. Mais il a été pris sur le fait par les caméras, en train de cacher le ruban dans son pantalon.

« Aucun autre jeu ne met un tel point d'honneur à révérer la noble défaite, à marteler que la manière de jouer compte plus que le résultat, peut-on lire dans le Sydney Morning Herald. Tricher pour gagner à n'importe quel prix, ce n'est tout simplement pas le cricket. »

Les titres des journaux australiensLes titres des journaux australiens Photo : Mirror sport / Express sport

En Australie, le poste de capitaine de l'équipe de cricket est considéré comme le plus important du pays juste derrière celui de premier ministre. Nombre d'Australiens n'hésiteraient même pas à dire qu'il est plus prestigieux.

Aujourd'hui, Steve Smith doit assumer son geste. Il est au coeur d'une tourmente qui frappe de plein fouet le cricket australien. Il a admis être l'instigateur de cette tricherie organisée par un groupe de joueurs de l'équipe.

Deux officiels australiens sont arrivés lundi au Cap pour mener enquête. Le commissaire à l'éthique Ian Roy et le responsable de la haute performance Pat Howard, de Cricket Australia (CA), doivent rapidement trouver des réponses aux questions.

Ils voudront obtenir du capitaine australien l'identité des joueurs impliqués dans le scandale. Smith n'a pas encore voulu dévoiler leurs noms.

Les enquêteurs ont débarqué à l'hôtel où Steve Smith et ses coéquipiers sont assignés à résidence avant leur déplacement vers Johannesburg pour la fin du test.

« Donnez-nous quelques jours pour nous permettre de mener cette enquête de la meilleure façon possible », a dit le président de Cricket Australia, David Peever.

Les commanditaires réagissent

« Le cricket fait partie de notre âme nationale et nous définit, a écrit Jamie Fuller, directeur général de Skins, fabricant de vêtements de compression très utilisés par les athlètes, dans une pleine page de publicité.

« Cela nous aide à savoir ce qui est juste et ce qui ne l'est pas, ce qui est bien et ce qui est mal.

Cricket Australia doit faire montre de bonne gouvernance face au scandale, poursuit-il.

« S'ils ne le font pas, il n'y aura pas que l'équipe nationale qui se sera couverte de honte. Ce sera vous tous. Ce sera le cricket. Ce sera nous tous », conclut cet équipementier dans son message.

James Sutherland, président de Cricket Australia, répond aux questions des journalistes.James Sutherland, président de Cricket Australia, répond aux questions des journalistes. Photo : AFP/Getty Images / WILLIAM WEST

Steve Smith s'est vu infliger pour l'heure une suspension d'un match par le Conseil international du cricket. CA a ouvert sa propre enquête.

Le directeur général de la fédération australienne, James Sutherland, a dû affronter les médias dimanche, au Cap, dans une rencontre de presse particulièrement suivie.

« Je sais que les Australiens veulent des réponses, et nous les tiendrons informés du déroulement de l'enquête », a-t-il précisé.

Le premier ministre australien, Malcolm Turnbull, s'est lui-même dit troublé.

« Cela défie complètement l'entendement de voir que l'équipe australienne de cricket est mêlée à la triche », a-t-il lancé.

En Australie, le cricket est plus qu'un sport. Le jeu est largement crédité d'avoir contribué à façonner à partir de ses origines britanniques l'âme de la nation, ses idéaux et son sens de la morale.

Poursuivi par les médias, Steve Smith (à droite), suspendu à la suite du scandalePoursuivi par les médias, Steve Smith (à droite), suspendu à la suite du scandale Photo : Getty Images / Gallo Images

Revêtir la casquette verte de l'équipe nationale est considéré comme sacré, un honneur dont ont bénéficié à peine 450 personnes.

Dans l'ancienne colonie britannique qui a en grande partie forgé son identité nationale à travers le sport, il en découle de grandes responsabilités.

Avec les informations de Agence France-Presse

Événements sportifs

Sports