•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kaetlyn Osmond couronnée championne du monde

La Canadienne Kaetlyn Osmond au cours de son programme libre aux mondiaux de patinage artistique à Milan, en Italie
Le programme libre de la Canadienne Kaetlyn Osmond lui a valu 150,50 points. Photo: Associated Press / Antonio Calanni
Radio-Canada

Kaetlyn Osmond est enfin championne du monde. La Canadienne, médaillée de bronze à Pyeongchang, a triomphé à l'issue du programme libre, vendredi, aux mondiaux de patinage artistique à Milan.

Osmond a réalisé la meilleure performance du second programme de la compétition, ce qui lui a valu 150,50 points et une note totale de 223,23. Elle a devancé les Japonaises Wakaba Higuchi (210,90) et Satoko Miyahara (210,08).

« C’est incroyable, s’est exclamé Osmond. Devenir championne du monde, ce n’est pas quelque chose que j’avais envisagé. Je voulais simplement bien réussir et me battre afin de monter sur le podium. »

J’ai eu besoin de beaucoup de concentration aujourd’hui pour exécuter tout ça. Ç’a été une longue année. Je voulais prouver que ma médaille de bronze olympique n’était pas simplement un coup de chance.

Kaetlyn Osmond

Le Canada n’avait plus eu de championne du monde de patinage artistique depuis Karen Magnussen en 1973. La Vancouvéroise avait gagné l’or aux mondiaux de Bratislava, capitale slovaque qui faisait à l’époque partie de la Tchécoslovaquie.

« Le Canada a une histoire tellement riche de compétiteurs dans toutes les disciplines, a mentionné Osmond. Cette médaille d’or a toujours été une bataille chez les dames. Avec un peu de chance, nous serons en mesure de répéter l’exploit plus souvent maintenant. »

Bonne 4e après le programme court, Osmond a dû patienter de longues minutes avant de savourer sa victoire. Elle a été la première du dernier groupe de six patineuses à s’exécuter.

Assurée d’une médaille après que Miyahara s'est installée en 3e place, Osmond a ensuite vu l’Italienne Carolina Kostner et la Russe Alina Zagitova subir des chutes, trois dans le cas de Zagitova, la championne olympique. Ces deux patineuses, respectivement 1re et 2e après le court, ont finalement pris les 4e et 5e rangs.

Osmond, vice-championne en titre, détrône la Russe Evgenia Medvedeva, qui n’a pu participer aux mondiaux en raison d’une blessure au pied. Médaillée d’argent aux Jeux de Pyeongchang, Medvedeva avait devancé Osmond de 15 points à Helsinki, en Finlande, en 2017.

Daleman termine 7e

Médaillée de bronze aux précédents mondiaux, la Canadienne Gabrielle Daleman a encore éprouvé quelques difficultés au cours de son programme libre, qui lui avait donné tant de fil à retordre à Pyeongchang. Elle a finalement terminé en 7e position avec un pointage de 196,72.

Daleman a reçu une note de 125,11 pour son programme libre. Elle avait pris le 6e rang du court.

Kaitlyn Weaver et Andrew PojeKaitlyn Weaver et Andrew Poje Photo : Reuters / Alessandro Bianchi

Un podium à la portée de Weaver et Poje

En danse, les Canadiens Kaitlyn Weaver et Andrew Poje ont fini 3es du programme court. Ils accusent 2,11 points de retard sur les Américains Madison Hubbell et Zachary Donohue, 2es.

La note de 78,31 décernée par les juges à Weaver et Poje leur permet d'espérer monter sur le podium, à moins de 24 heures de la présentation du programme libre.

Avec cette marque, les représentants de l’unifolié ont établi un nouveau record personnel pour un programme court.

Papadakis et Cizeron s’offrent un record du monde

Le couple français formé de Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron (83,73) a semblé être dans une classe à part.

La performance dynamique des Français, sur des musiques d'Ed Sheeran, leur a permis de battre le record du monde de 83,67 établi par les Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir aux Jeux olympiques de Pyeongchang.

Aux mondiaux de 2017 à Helsinki, Papadakis et Cizeron avaient fini 2es derrière le couple chéri des Canadiens.

Gilles et Poirier, toujours dans la course

Même si la médaille d’or semble déjà acquise, la lutte pour la médaille de bronze s’annonce très relevée. À peine quatre points séparent les équipes de 3e et de 7e places.

Les Ontariens Piper Gilles et Paul Poirier ont conclu au 6e rang avec un pointage de 74,51.

Le troisième couple canadien formé de Carolane Soucisse et Shane Firus (64,02) a pris le 11e rang.

Vingt couples se sont qualifiés pour la danse libre, qui aura lieu samedi à 10 h 20 (HAE).

Avec les informations de La Presse canadienne

Patinage artistique

Sports