•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La famille royale et les politiciens britanniques bouderont la Coupe du monde en Russie

La première ministre Theresa May.

La première ministre britannique Theresa May quitte sa résidence officielle, mercredi, quelques heures avant d'annoncer des mesures contre la Russie à la suite de l'empoisonnement d'un ex-espion russe par un gaz innervant, le 4 mars, à Salisbury.

Photo : Getty Images / Jack Taylor

Associated Press
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La première ministre britannique, Theresa May, a déclaré qu'aucun membre de la famille royale ni politicien ne se rendra en Russie à l'occasion de la Coupe du monde de soccer, en guise de protestation contre l'attaque perpétrée à l'endroit d'un ex-espion russe en Angleterre.

Theresa May a indiqué à la Chambre des communes que la tentative d'assassinat dont Sergei Kripal et sa fille ont été les cibles à Salisbury représente « un usage illégal de la force de la part de l'État russe » contre la Grande-Bretagne.

« Après cet acte épouvantable contre notre pays, cette relation [avec la Russie] ne peut plus être la même », a-t-elle ajouté.

Cela signifie qu'aucun dignitaire britannique n'assistera aux matchs présentés du 14 juin au 15 juillet en Russie. Le prince William est le président de la Football Association (FA), la fédération anglaise.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !