•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La situation financière des Flames « continue de se détériorer », regrette Gary Bettman

Le commissaire de la LNH, Gary Bettman
Le commissaire de la LNH, Gary Bettman Photo: Getty Images / Minas Panagiotakis

De passage à Calgary vendredi, le commissaire de la LNH Gary Bettman a brossé un sombre tableau de l'avenir financier des Flames si l'équipe continue à jouer au Saddledome, le plus vieil aréna de la ligue.

« Je ne suis pas ici pour faire des menaces. Mais il s’agit du plus vieil aréna de la ligue et l’équipe a besoin d’un nouvel aréna, a-t-il dit en faisant référence au Saddledome. Calgary est un excellent marché de hockey et a d’excellents partisans, mais l’aréna est aussi important que tout le reste. La compétitivité de l’équipe et sa stabilité financière sont affectées chaque saison. »

Le commissaire a utilisé l’exemple du système de partage des revenus pour illustrer son argumentaire sur l’état des finances des Flames.

Avant, les Flames donnaient des chèques pour le partage des revenus. Maintenant, ils en reçoivent. Et les chèques sont de plus en plus gros d’année en année, ce qui veut dire que la situation financière se détériore.

Gary Bettman, commissaire de la LNH

Gary Bettman a tenu à préciser qu’il n’était pas à Calgary pour discuter d’un nouvel aréna pour les Flames, parce que l’équipe a mis fin aux négociations avec la Ville sur ce projet. Mais il aimerait bien que les choses débloquent et ne cache pas son exaspération.

« Cet aréna, à l’époque où il a été construit, était une œuvre d’art, a-t-il lancé. Mais il a fait son temps. »

« On m’a dit que 27 événements tenus dans le nouvel aréna à Edmonton n’ont pu être tenus ici, a-t-il encore dit pour illustrer le caractère archaïque du Saddledome. Ça vous en dit beaucoup sur les différences entre les arénas. À Edmonton, ils peuvent transformer l’aréna complètement en quelques heures seulement. »

Les Flames ont mis fin l’automne dernier aux discussions avec la Ville de Calgary sur le projet d’un nouvel aréna, parce qu’elles ne mènent nulle part.

Le maire Naheed Nenshi a dit que la proposition des Flames pour un amphithéâtre de 500 millions de dollars impose un lourd fardeau fiscal à sa ville. Les Flames, de leur côté, affirment que le plan de la Ville prévoit que l'équipe assume le coût total de la construction.

Avec les informations de La Presse canadienne

Hockey

Sports