•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une délégation canadienne record en bobsleigh et en skeleton sera à Pyeongchang

Une délégation canadienne record en bobsleigh et en skeleton sera à Pyeongchang
Radio-Canada

Le Canada enverra à Pyeongchang 18 bobeurs et 6 skeletoneurs, a annoncé le Comité olympique canadien mercredi. Il s'agit de la plus large délégation olympique de l'histoire du pays dans ces deux disciplines.

L'équipe canadienne est menée par Kaillie Humphries, la double championne olympique, qui vient de remporter son quatrième globe de cristal à l'issue d'une belle saison en Coupe du monde.

Chez les femmes, les deux autres bolides canadiens seront pilotés par Alysia Rissling et Christine de Bruin, qui en seront toutes deux à leur première expérience olympique. Heather Moyse, Phylicia George et Melissa Lotholz sont les trois freineuses qui compléteront les équipages.

Justin Kripps, fort de deux voyages aux Jeux olympiques et d'un globe de cristal nouvellement acquis, sera dans les favoris en bobsleigh à deux. Il a fini sur le podium cinq fois en huit courses de Coupe du monde cette année.

« Je suis extrêmement fier de représenter le Canada aux Jeux olympiques pour la troisième fois, a dit Kripps. C’est excitant de m’envoler vers Pyeongchang après une incroyable saison de Coupe du monde et avec ce qui est probablement l’équipe la plus imposante de l’histoire. »

Chris Spring en sera lui aussi à ses troisièmes Jeux, tandis que Nick Poloniato vivra sa première expérience du genre. Les trois pilotes canadiens participeront autant à l'épreuve en duo qu'à celle en quatuor.

Les freineurs Lascelles Brown (cinquièmes JO d'hiver), Jesse Lumsden (3es), Neville Wright (3es), Ben Coakwell (2es) et Bryan Barnett (2es) épauleront Spring, Kripps et Poloniato. Seyi Smith, Alex Kopacz, Cam Stones et Josh Kirkpatrick seront aussi de la partie et se rendront pour la première fois aux Jeux d'hiver.

Kaillie Humphries enlève son casque en tendant la main à des spectateurs. Kaillie Humphries Photo : Getty Images / Alexander Hassenstein / IBSF

Des chances de médailles en skeleton

Aucun Canadien n'est monté sur le podium en skeleton aux Jeux olympiques de Sotchi en 2014. Ça pourrait changer à Pyeongchang, en particulier chez les femmes.

Elizabeth Vathje, 3e du classement général final de la Coupe du monde, représente le plus bel espoir de médaille. Jane Channell, 4e des Championnats du monde de 2015 et 5e en Coupe du monde cette saison, peut aussi prétendre à une place sur le podium.

La troisième skeletoneuse de l'équipe sera Mirela Rahneva, 3e de la Coupe du monde en 2017-2018 et 8e cette fois-ci.

« Au début de l’année, nous avons créé une charte d’équipe dans laquelle nous avons indiqué que notre objectif était de qualifier trois athlètes chez les hommes et trois chez les femmes. Nous avons tous travaillé très fort individuellement, mais encore plus fort en équipe. C'est ensemble que nous avons atteint notre objectif », a indiqué Channell.

« Je n’arrive pas à penser à quelque chose de mieux que de marcher dans le stade aux côtés de mes cinq coéquipiers qui en seront à leur première expérience olympique », a-t-elle ajouté.

Bien qu'aucun homme n'ait fini parmi les 10 premiers cette saison en Coupe du monde, le Canada a eu le droit d'envoyer le maximum de trois athlètes aux Jeux. Les heureux élus sont Dave Greszczyszyn, qui a remporté sa première médaille dans une étape de la Coupe du monde le mois dernier à Winterberg, en Allemagne, Kevin Boyer et Barrett Martineau.

Bobsleigh et skeleton

Sports