•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canadien s'incline en tirs de barrage et perd Phillip Danault

Le gardien du Canadien Carey Price (à gauche) accorde un but sur le lancer de Jake DeBrusk, des Bruins de Boston.

Le gardien du Canadien Carey Price (à gauche) a réalisé 29 arrêts dans la défaite contre les Bruins.

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Après sa semaine de congé, le Canadien de Montréal a perdu en tirs de barrage 4-3 contre les Bruins de Boston, samedi soir, au Centre Bell. Le Tricolore pourrait toutefois avoir perdu beaucoup plus. Phillip Danault a en effet quitté la patinoire sur une civière en fin de deuxième période.

Brad Marchand a réussi le but qui a fait la différence en fusillade. Paul Byron et Jake DeBrusk s'étaient échangés des buts au premier tour.

Ce revers, qui met fin à une courte séquence de deux victoires, laisse le CH avec 41 points, le même nombre que les Red Wings de Détroit au 13e rang de l'Association de l'Est. Il accuse un retard de huit points sur le dernier échelon disponible pour une participation aux séries éliminatoires.

Max Pacioretty, Nicolas Deslauriers et Alex Galchenyuk ont déjoué Tuukka Rask, qui a reçu 30 tirs. Le filet de Galchenyuk était son 100e dans la LNH.

Victor Mete a amassé une passe sur le but de Pacioretty. Il faisait un retour dans la formation après avoir remporté la médaille d'or avec Équipe Canada junior au Championnat du monde. Son dernier match dans la grande ligue remontait au 5 décembre.

L'entraîneur-chef du Canadien de Montréal Claude Julien donne ses impressions sur la défaite de son équipe 4-3 en tirs de barrage contre les Bruins de Boston et sur la blessure à la tête de Phillip Danault.

Les buts des Bruins en temps réglementaire ont été inscrits par Marchand, DeBrusk et David Krejci. Carey Price a reçu 32 rondelles.

Avant la rencontre, Boston avait un excellent dossier de 17-3-3 depuis la mi-novembre.

Le Tricolore disputera son prochain match lundi soir, à domicile, contre les Islanders de New York.

Entre-temps cependant, les joueurs montréalais renoueront avec leurs partisans dans un contexte bien différent dimanche matin la séance annuelle d'entraînement devant public, à 11 h, au Centre Bell.

Blessé à la tête, Danault sort sur une civière

Le Bleu-blanc-rouge et les spectateurs ont assisté à un moment inquiétant en fin de deuxième période.

Le centre Phillip Danault a été atteint par un puissant tir sur réception du défenseur Zdeno Chara avec 1:37 à jouer à l'engagement.

Phillip Danault

Phillip Danault

Photo : The Canadian Press / Graham Hughes

À l'impact, Danault s'est écroulé sur la patinoire en s'agrippant l'arrière de la tête avec les deux mains. La vitesse du lancer aurait atteint 123 km/h.

L'attaquant des Bruins Jake DeBrusk, qui avait effectué la passe à Chara, a immédiatement fait signe en direction du banc des joueurs du Tricolore afin qu'un soigneur vienne en aide à Danault.

Il est demeuré étendu pendant de nombreuses minutes sur la glace sans bouger, entouré des joueurs des deux équipes, dont Chara, pendant que le thérapeute Graham Rynbend se trouvait à ses côtés.

« J'espérais qu'il ne soit pas sérieusement blessé. Je voulais rester près et m'assurer qu'il était correct », a dit Chara après le match.

Danault a pu se retourner sur le ventre pendant que Max Pacioretty et Jordie Benn étaient penchés au-dessus de lui. Il a ensuite quitté la patinoire sur une civière.

Les officiels ont signifié aux deux équipes de rentrer au vestiaire pour l'entracte à ce moment.

Des coéquipiers inquiets

Les joueurs de la formation montréalaise ont été plusieurs à montrer leur inquiétude, après la rencontre, dans le vestiaire.

« C'était épeurant. Le building est devenu silencieux. J'ai hâte de prendre mon téléphone pour avoir des nouvelles. J'étais content de le voir bouger les mains sur la civière », a dit Nicolas Deslauriers.

« C'est un ami proche. C'est dur de ne pas se laisser affecter par la situation durant le match pour les deux équipes. J'espère qu'il ira bien », a pour sa part lancé son compagnon de trio Max Pacioretty.

« On a su qu'il était conscient durant la pause. Les coachs nous ont dit que nous avions une troisième période à jouer et qu'il fallait se concentrer sur le reste du match », a indiqué Jonathan Drouin.

Claude Julien a quant à lui révélé que le plan était de garder Danault à l'hôpital pour la nuit et de le réévaluer dimanche. Jusqu'à présent, les résultats semblaient bons dans les circonstances.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !