•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

USA Gymnastics aurait payé une athlète pour étouffer l'affaire Nassar

McKayla Maroney

McKayla Maroney

Photo : Getty Images / Dean Mouhtaropoulos

Radio-Canada

Dans une poursuite qu'elle intente à USA Gymnastics, la médaillée d'or des Jeux de Londres McKayla Maroney allègue que la fédération a acheté son silence sur les agressions sexuelles commises par le médecin de l'équipe Larry Nassar, dont elle et six autres athlètes ont été victimes.

La poursuite déposée à la Cour supérieure de Los Angeles vise aussi Nassar, qui a plaidé coupable aux accusations d'agressions sexuelles et qui a déjà été condamné à 60 ans de prison pour d'autres infractions, de même que l'Université Michigan State et le Comité olympique américain.

Selon ESPN, l'avocat de Maroney reconnaît que sa cliente a signé une entente de confidentialité en décembre 2016, mais elle était alors très stressée et angoissée par les révélations de plus en plus nombreuses au sujet des écarts de conduite de Nassar. La poursuite prétend qu'en raison des circonstances dans lesquelles elle a été signée, l'entente est une tentative « illégale et immorale de réduire au silence une enfant victime d'agression sexuelle ».

Le Wall Street Journal rapporte que Maroney aurait touché 1,25 million de dollars pour se taire.

Selon les avocats de la demanderesse, « en décembre 2016, souffrant depuis des années de séquelles psychologiques liées aux agressions de Nassar et devant les besoins financiers qu'entraînaient une aide psychologique », Maroney s'est résignée à conclure une entente avec USA Gymnastics.

« Le Comité olympique américain et USA Gymnastics savaient très bien qu'une enfant victime d'agression ne peut être forcée à signer une entente de confidentialité comme condition d'un règlement, déclarent les avocats de McKayla. Et pour de très bonnes raisons. Ces ententes réduisent au silence les victimes et permettent aux agresseurs de continuer à commettre leurs crimes. C'est exactement ce qui est arrivé, dans ce cas-ci. »

Dans un communiqué, USA Gymnastics s'est dite déçue de la poursuite. « Mais nous applaudissons McKayla et les autres qui se sont levées pour dénoncer les comportements répréhensibles, y compris les actions inqualifiables de Larry Nassar. Nous voulons travailler ensemble avec McKayla et les autres afin d'encourager les athlètes à dénoncer les agressions. »

Maroney, maintenant âgée de 22 ans, serait la seule victime à qui une entente de confidentialité a été proposée.



Gymnastique artistique

Sports