•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mike Sherman nommé entraîneur-chef des Alouettes

Mike Sherman

Mike Sherman

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Radio-Canada

Les Alouettes ont déniché l'homme qui, selon eux, remettra l'organisation sur les rails après quelques saisons où les résultats obtenus ont dégringolé en deçà des attentes. Mike Sherman a été confirmé dans ses nouvelles fonctions mercredi.

Un texte de Félix St-Aubin

Sherman succédera à son supérieur immédiat Kavis Reed sur les lignes de côté montréalaises, qui avait lui-même remplacé Jacques Chapdelaine durant la dernière campagne à la suite de son congédiement.

Les critères que nous recherchions dans le nouvel entraîneur-chef étaient le désir et les habiletés pour guider et développer des hommes, un quotient intellectuel football et émotionnel très élevés, des aptitudes démontrées par le passé pour diriger un groupe d'instructeurs, de l'expérience pour redresser un programme, un excellent langage de football et, le plus important, beaucoup de caractère ainsi qu'une envie de travailler en équipe.

Le directeur général des Alouettes de Montréal, Kavis Reed

Les commentaires de Patrick Boivin

Le contact entre les deux parties a été établi il y a un mois et demi, selon Reed. Ce dernier a également indiqué que plus d'une quinzaine de candidats ont été interviewés par les Alouettes.

Les Moineaux ont ratissé large au cours de leurs recherches pour dégoter le 24e pilote de la franchise. Les prétendants provenaient de pratiquement tous les milieux du ballon ovale nord-américain, soit la NFL, la LCF, la NCAA, le USports et l'Arena Football League.

Sherman regorge d'expérience dans le football professionnel et scolaire au sud de la frontière, mais est un néophyte de la LCF.

« Ce sera différent, il n'y a aucun doute. Je me suis toujours émerveillé devant la créativité de la LCF. J'ai beaucoup de respect pour les entraîneurs qui ont élevé cette ligue à ce niveau. J'ai bien hâte d'étudier et d'apprendre cette attaque. J'apprends habituellement très rapidement », a expliqué Sherman.

« J'ai hâte de voir comment le 12e joueur peut vous rendre service et le type d'athlète qu'il doit être. C'est la portion amusante pour moi, de découvrir ce système, comment le mouvement affecte la défense et la manière de procéder pour se défendre contre ce 12e joueur. [...] Croyez-moi, j'aurai quelques jeux que vous n'aurez jamais vus par ici! »

L'homme de 63 ans a notamment porté les chapeaux d'entraîneur et directeur général des Packers de Green Bay de 2000 à 2005. Il s'agit sans contredit du fait d'armes de sa carrière.

L'Américain a ensuite transporté ses pénates à Houston pour occuper les postes d'adjoint à l'instructeur (2006) et coordonnateur offensif (2007), avec les Texans, avant de renouer avec la NCAA et le titre d'entraîneur-chef, sous les couleurs des Aggies de l'Université du Texas A&M (2008-2011).

Retrouver la pertinence d'antan

Je veux que cette franchise ressemble à sa ville. Montréal est une ville fière et passionnée qui possède une histoire.

L'entraîneur-chef des Alouettes de Montréal, Mike Sherman

Pour illustrer cette pensée, celui qui a vu le jour à Norwood, près de Boston, a fouillé dans ses souvenirs et s'est remémoré les confrontations attendues mettant aux prises deux des six organisations originales de la LNH.

« Je n'ai pas visionné une tonne de matchs de hockey, mais chaque fois que le Canadien de Montréal et les Bruins de Boston s'affrontaient, nous l'écoutions à la télévision. Et je me rappelle de ces affrontements, Ken Dryden, Guy Lafleur, Bobby Orr, Phil Esposito et les matchs de championnat. »

« Je m'en souviens toujours, cela a eu une incidence sur ma carrière d'entraîneur parce qu'on ne pouvait jamais dire s'il s'agissait d'une rencontre pour l'obtention de la Coupe Stanley ou simplement le premier match de la saison. Ils ont toujours joué à un haut niveau l'un contre l'autre, et c'est exactement de cette manière que je veux que notre équipe s'exécute. »

Sherman était à l'emploi des Warriors de l'école secondaire Nauset Regional, dans l'État du Massachusetts, en tant que pilote principal jusqu'au mois de mai 2017.

Le nouveau venu à Montréal a accepté en octobre de donner un coup de main au démarrage du projet Your Call Football (YCF). Il continuera d'y travailler et examinera les occasions que cela représente pour les Alouettes.

Sherman tentera de réussir là où quelques-uns de ses prédécesseurs se sont cassé le nez. Les cinq derniers instructeurs de la formation, soit depuis le départ de Marc Trestman pour les Bears de Chicago, ont maintenu des dossiers négatifs pendant leur passage dans la métropole.

Rendement des instructeurs des Alouettes

  • Dan Hawkins (2013) : 2 victoires et 3 revers
  • Jim Popp (2013) : 6 victoires et 7 revers
  • Tom Higgins (2014 et 2015) : 12 victoires et 14 revers
  • Jim Popp (2015 et 2016) : 6 victoires et 16 revers
  • Jacques Chapdelaine (2016 et 2017) : 7 victoires et 10 revers
  • Kavis Reed (2017) : 0 victoire et 7 revers

À noter que les trois quarts des équipes de la Division est se retrouvent désormais avec un ancien entraîneur-chef de la NFL comme meneur de troupes. Les Argonauts de Toronto comptent sur Trestman, tandis que les Tiger-Cats de Hamilton ont June Jones dans leurs rangs.

Dans les deux cas, l'expérience a été salutaire jusqu'ici. Le premier a conduit ses protégés à la conquête de la 105e Coupe Grey et le second a profondément modifié le cours de la dernière saison des Ti-Cats.

Les amateurs de football montréalais croiseront désespérément les doigts pour que l'arrivée de Sherman offre des résultats aussi satisfaisants et prometteurs.

Les Alouettes, avec 3 victoires et 15 défaites cette année, ont croupi dans les bas-fonds du classement du circuit Ambrosie pour une première fois depuis leur retour dans la LCF en 1996.

D'après des propos recueillis par Michel Chabot

Patrick Boivin, Mike Sherman et Kavis ReedAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Patrick Boivin, Mike Sherman et Kavis Reed

Photo : The Canadian Press / Ryan Remiorz

Football

Sports