•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Eugene Melnyk ne ferme pas la porte à un déménagement des Sénateurs

Le propriétaire des Sénateurs d'Ottawa Eugene Melnyk s'adresse aux médias en marge du match des Anciens Sénateurs sur la colline du Parlement.

Le propriétaire des Sénateurs d'Ottawa Eugene Melnyk espère que l'équipe attirera davantage de partisans au Centre Canadian Tire, alors que l'assistance est basse.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le propriétaire des Sénateurs d'Ottawa a rejeté les rumeurs d'une éventuelle vente de son équipe, vendredi soir, en marge du match des Anciens Sénateurs sur la colline du Parlement. Eugène Melnyk n'a toutefois pas fermé la porte à un déménagement, à moyen terme, dans une autre ville.

« Ça fait vendre les journaux, les gens écoutent la radio, mais ce n'est pas une possibilité que j'envisage », a-t-il déclaré à propos d'une éventuelle vente. « Ça n'arrivera pas, c'est une franchise. C'est quelque chose de difficile à vendre. Pourquoi je la vendrais? Je suis Canadien et un mordu de hockey, je ne peux pas penser à quelque chose de mieux à faire. »

Cependant, il n'a pas nié que sur le plan des affaires, l'équipe traversait une période difficile.

On se bat tous les jours pour vendre des billets et quand tu te rends au troisième tour des séries éliminatoires et que tu supplies les gens d'acheter des billets, c'est anormal et on espère que ça change.

Eugene Melnyk, propriétaire des Sénateurs d'Ottawa

Il a mentionné que l'organisation essayait de renverser la vapeur, en encourageant « de façon enthousiaste » les partisans à venir à l'aréna sans leur faire de pression. Il a dit qu'il s'engageait à mettre la meilleure équipe sur la glace.

Pas de vente, mais un déménagement possible

Toutefois, selon lui, « à un moment donné, il est impossible de continuer de dépenser autant d'argent tout en ayant de faibles revenus ». L'équipe a une masse salariale de 68 millions de dollars.

M. Melnyk a réfléchi à voix haute sur la question d'un déménagement dans une autre ville.

« C'est toujours une possibilité pour n'importe quelle franchise. Si tu ouvres une épicerie et personne ne vient et que tu en ouvres une autre à deux coins de rue et qu'il y a une file d'attente, où mettras-tu ton magasin? », a-t-il questionné. « Si ça ne va pas bien ici, ça sera peut être mieux ailleurs, mais je ne suggère pas cette possibilité en ce moment. »

M. Melnyk est cependant catégorique, il faudra aux Sénateurs un nouvel aréna, puisque la durée de vie du Centre Canadian Tire est estimée à 35 ans, tandis que l'équipe y a élu domicile il y a 25 ans.

Il affirme que des rénovations à l'aréna actuel qu'on estime entre 25 et 50 millions de dollars permettraient d'assurer un avenir à l'équipe advenant que la construction d'un nouvel amphithéâtre sur les plaines LeBreton ne se concrétise pas.

Avec les informations d'Antoine Trépanier

Ottawa-Gatineau

Hockey