•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une deuxième médaille d'or de suite pour Alex Boisvert-Lacroix

Alex Boisvert-Lacroix
Alex Boisvert-Lacroix Photo: La Presse canadienne / Ivan Sekretarev
Radio-Canada

Le Sherbrookois Alex Boisvert-Lacroix s'est imposé pour une deuxième semaine d'affilée au 500 m sur le circuit de la Coupe du monde. Son chrono de 34 s 15/100, un record personnel inscrit vendredi, à Salt Lake City, constitue le meilleur temps réalisé cette saison sur cette distance.

À la Coupe du monde de Calgary, dimanche dernier, Boisvert-Lacroix avait aussi remporté l'or.

« C'est énorme aujourd'hui cette médaille d'or, une deuxième de suite, a-t-il déclaré. C'est rare, au 500 m, qu'on est en mesure de gagner deux courses d'affilée. Il n'y en a pas beaucoup qui ont été capables de réaliser cet exploit-là. »

Après avoir gagné une médaille d'or, c'est difficile des fois de se reconcentrer, de relaxer, de descendre du nuage et de se préparer pour une autre course. Mais aujourd’hui, j'ai été capable de le faire à la perfection. Même dans l'échauffement, je sentais que ça allait bien aller, que j'allais faire mon meilleur temps à vie. Je le sentais, j'avais vraiment de bonnes jambes. C'est probablement ma plus grande célébration à vie.

Alex Boisvert-Lacroix

Il s'est élancé en même temps que son compatriote Laurent Dubreuil, qui a pris le 16e échelon (34,66 s), à égalité avec Gilmore Junio, l'autre Canadien en lice.

Le Finlandais Mika Poutala (34,17 s) et le Néerlandais Ronald Mulder (34,22 s) ont complété le podium.

Au classement général, Mulder occupe le 1er rang, tandis que Boisvert-Lacroix fait un bond de la 7e à la 4e place. À l'issue du second 500 m de la fin de cette Coupe du monde, samedi, les cinq premiers obtiendront automatiquement leur billet pour les Jeux olympiques.

L'or en poursuite par équipe

Les Canadiens Ted-Jan Bloemen, Jordan Belchos et Denny Morrison ont confirmé leur place aux Jeux de Pyeongchang en remportant l'or de la poursuite par équipe avec un temps de 3:36,44. C'est la première médaille du pays à cette épreuve cette saison.

« Quand j’ai vu que nous avions battu les équipes qui ont patiné avant nous, je savais que nous étions qualifiés pour les Jeux olympiques, a indiqué Bloemen. Mais cette médaille était aussi importante pour nous. C’était tellement excitant de voir les autres courses après nous, car c’était tellement serré. À la fin, personne n’a pu nous battre. C’est une sensation incroyable. »

Les Italiens Andrea Giovannini, Nicola Tumolero et Riccardo Bugari sont montés sur la deuxième marche du podium. Ils ont terminé la course à 10 centièmes des vainqueurs. Les Néo-Zélandais Reyon Kay, Shane Dobbin et Peter Michael (3:36,79) ont conclu au 3e rang.

L'équipe féminine aussi qualifiée pour Pyeongchang

La Japonaise Nao Kodaira a enlevé les honneurs du 500 m pour une 22e fois de suite, une 14e en Coupe du monde. Elle a parcouru la distance en 36,50 s, son meilleur temps cette saison.

Kodaira a été suivie par la Sud-Coréenne Lee Sang-hwa (36,71 s) et par la Japonaise Arisa Go (37,17 s).

La Canadienne Marsha Hudey a pris le 7e rang avec un chrono de 37,53 s. Heather McLean (37,67 s) et Kaylin Irvine (38,72 s) ont respectivement conclu aux 12e et 19e échelons.

En poursuite par équipe, les Canadiennes Ivanie Blondin, Isabelle Weidemann et Keri Morrison (2:56,61) ont terminé 5es et confirmé leur participation aux prochains Jeux olympiques. Les Japonaises (2:50,87) ont décroché l'or, suivies des Néerlandaises (2:55,57) et des Allemandes (2:56,14).

« C’est assez fou, a reconnu Weidemann au sujet de la qualification olympique. Si vous regardez où nous en étions il y a deux ou trois ans, avec les mêmes patineuses, et où nous en étions dans nos classements, nous n'aurions probablement pas obtenu la qualification. C’est incroyable. »

Pour ne rien manquer, consultez notre calendrier de webdiffusions.

Patinage artistique

Sports