•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Image : Un homme attend seul à une intersection du boulevard René-Lévesque.

Les consignes d'éloignement social du gouvernement Legault ont été entendues. En ce jeudi au centre-ville de Montréal, les rues sont vides et il règne un silence inhabituel. Visite en images au temps du coronavirus, avec au moins un mètre de distance entre chaque sujet photographié.

Par Denis Wong

Image : Un homme marche seul sur le boulevard René-Lévesque.

L’heure du lunch, aux abords de l’édifice Sun Life, sur le boulevard René-Lévesque Ouest. Ces trottoirs foisonnent généralement de travailleurs, mais aujourd’hui, les intersections sont pratiquement sans vie, signe qu’une grande majorité de la population est demeurée à la maison.

Image : Une femme seule descend un escalier roulant.

Les escaliers roulants du Centre Eaton fonctionnent dans le silence. À l’extérieur, rue Sainte-Catherine Ouest, nous croisons quelques personnes ici et là, dont plusieurs font la file devant la Société québécoise du cannabis (SQDC). Mais les multiples portes closes témoignent du choc que vit le commerce au détail en ces temps exceptionnels.

Image : Un homme traverse la rue en poussant un chariot de marchandise.

Les gens qui s’aventurent à l’extérieur sont souvent ceux qui n’ont pas le luxe de pouvoir exercer leur métier de la maison. Plusieurs de ces personnes travaillent notamment dans les épiceries, les pharmacies, ou font la livraison de biens essentiels. À l’œuvre souvent dans l’ombre, elles permettent pourtant à notre société de rester fonctionnelle.

Image : Un homme d'origine asiatique est seul dans une rue du Quartier chinois.

Stigmatisé depuis plusieurs semaines, le quartier chinois de Montréal est quasiment désert. Ici et là, sur le boulevard Saint-Laurent, certains commerces ont gardé leurs portes ouvertes.

Image : Un employé nettoie la vitrine d'un magasin de mode masculine.

Un rare employé encore en poste s’affaire à nettoyer la vitrine d’un magasin, au Complexe Desjardins. Pour l’instant, il n’a pas à se soucier de son emploi, contrairement à des centaines de milliers de Canadiens et Canadiennes qui ont fait ou qui feront une demande d’assurance-emploi. Le gouvernement fédéral annonçait mercredi un plan de 27 milliards en mesures d’aide directe aux travailleurs et travailleuses, ainsi qu’aux entreprises.

Image : Un homme marche dans une rue déserte du Vieux-Montréal.

La rue Saint-Paul, dans le Vieux-Montréal, est normalement l’un des lieux touristiques les plus fréquentés de la ville. Mis à part une petite famille de touristes et quelques personnes faisant leur jogging, c’est le calme plat. Les acteurs de l’industrie, comme les restaurants, les hôtels et les agences de voyages, sont gravement touchés par les mesures extraordinaires mises en place pour contrer le coronavirus.

Image : Une femme attend l'arrivée du métro sur le quai.

En pleine heure de pointe, alors que la rame de métro arrive à la station Berri-UQAM, cette femme est étrangement seule sur le quai en direction Montmorency. En temps normal, une foule serait agglutinée autour d’elle. Cette semaine, la fréquentation du métro a chuté de 70 %, selon la Société de transport de Montréal (STM).

Image : Des voitures roulent sur l'autoroute 720 à Montréal.

Sur l’autoroute 720, en fin d’après-midi, la circulation est aussi fluide qu’aux aurores un dimanche matin. En ces moments difficiles, c’est une preuve additionnelle que la plupart d’entre nous avons respecté la consigne de rester à la maison afin de participer à cet effort collectif sans précédent.

Partager la page