•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Image : enchanted forest noel 1

En cette période de fêtes et de célébrations familiales, l'un des plus grands spectacles lumineux du Canada célèbre sa 21ème édition à Saskatoon. À quelques pas du Zoo de Saskatoon, le Forestry Farm Park se pare de ses plus belles lumières pour devenir, le temps d'un mois et demi, une véritable Forêt Enchantée...

Texte: Alexis Lalemant photos: Olivier Ferapie

Image : enchanted forest noel 6

21 ans après sa création, la Forêt enchantée de Saskatoon est un événement bien connu de tous en Saskatchewan.

Dans cette forêt composée d’arbres parfois centenaires, la magie de Noël prend forme grâce à 67 fresques lumineuses éparpillées sur un parcours de deux kilomètres et demi.

Une installation imposante, l’un des plus importants spectacles de ce type au pays.

Image : enchanted forest noel 23

Chaque année depuis 1998, plusieurs dizaines de milliers de visiteurs empruntent, en voiture, les sentiers de la Forêt Enchantée afin d’y admirer les différentes oeuvres scintillantes dans la fraîche nuit saskatchewanaise.

Lors de la dernière édition en 2018, l'attrait de ces illuminations a charmé 82 000 personnes entre les mois de novembre et de janvier.

« Même dans cette ère technologique, les enfants et les parents sont époustouflés par le spectacle. C’est quelque chose de très captivant », selon Steve Shannon, PDG de la Fondation de l’Hôpital municipal de Saskatoon.

Image : enchanted forest noel 21

Au-delà de la magnificence du site, l’événement se veut être aussi une grande collecte de fonds pour deux organismes partenaires : la Fondation du Saskatoon City Hospital et la Fondation du zoo de la ville.

C’est d’ailleurs à l’initiative de Barrie Meissner, l’ancien directeur de la Fondation du zoo, que la Forêt enchantée a pu voir le jour.

Inspiré par un spectacle lumineux qu’il a vu à Edmonton, Barrie Meissner a souhaité voir ces illuminations briller dans la cîme des arbres du Forestry Farm Park, un site classé monument historique national depuis 1990.

Image : enchanted forest noel 16

« Au début de l’aventure, le plus difficile était sûrement de faire réaliser à la Ville de Saskatoon la portée de notre projet » raconte Dawn Woroniuk, directrice de la Fondation du zoo municipal. Toutefois, celui-ci s’est rapidement concrétisé.

Et c’est la Fondation du Saskatoon City Hospital qui a été la première a investir dans ces premières installations lumineuses.

En 1998, lors de la première année, la forêt disposait de 24 fresques incandescentes.

Image : enchanted forest noel 2

« Ce n’était pas difficile [de créer la forêt], mais cela a demandé beaucoup de créativité.. Il fallait construire tout le chemin entre les arbres, faire venir toute l’électricité dans la forêt. C’était un grand investissement aussi dans les fresques. Il faut de l’imagination, de la créativité, et de la perspective. La communauté a énormément supporté cela, selon Hugh Vassos, le directeur marketing de la Forêt Enchantée.

Image : enchanted forest noel 7

« C’était le but initial il y a 21 ans : de faire de cet événement une tradition de Noël à Saskatoon. Et c’est un succès, c’est devenu une véritable tradition de Noël » souligne Dawn Woroniuk.

Ce succès est notamment dû au travail acharné du créateur des fresques, Rick Steffens, et de son équipe d’installation. À partir du mois d’octobre, soit un mois et demi avant le lancement de l'événement, une trentaine d’employés s’affairent à mettre en place les oeuvres lumineuses. Au total, 2100 heures de travail sont nécessaires pour faire renaître la Forêt Enchantée chaque année.

Image : enchanted forest noel 15

Cette masse de travail s’explique facilement par la quantité de lumières et de structures métalliques à installer. Plus d’un million de diodes LED sont disposées sur un total de 11 kilomètres de tubes plastiques.

« L’une des difficultés principales aussi est le climat, c’est que s’il y a trop de changements brutaux de températures, certaines lumières peuvent exploser », selon Steve Shannon, PDG de la Fondation du Saskatoon City Hospital.

Plus impressionnant encore : la forêt est entrecoupée de 64 kilomètres de câbles électriques afin de fournir l’énergie suffisante à l’illumination des fresques.

Image : enchanted forest noel 5

L’Arche de Noé est sûrement l’une des plus importantes installations de la Forêt Enchantée.

Élaborée par Rick Steffens, la représentation de l’arche illumine la forêt depuis désormais une dizaine d’années. À elle seule, l’oeuvre dispose de 36 000 diodes lumineuses, entreposées sur plus de 900 mètres de câble. 2700 mètres de tubes métalliques sont requis pour maintenir cette oeuvre, large de presque 50 mètres.

« C’est une oeuvre fantastique, qui représente notamment des animaux en voie d’extinction. C’est l’une des attractions majeures de la forêt » pour Hugh Vassos.

Image : enchanted forest noel 18

Une équipe est aussi dédiée à la décoration des 65 arbres de Noël de la forêt, tous s’élevant à plus de 20 mètres de hauteur. Chacun de ces sapins disposent d’environ 14 000 lumières.

Des professionnels de l’installation en hauteur sont requis pour élaborer ces décorations, comme pour l’installation des autres oeuvres faisant parfois plus de 27 mètres de haut. « Ça prend beaucoup d’expérience pour monter ce genre de structure » affirme Hugh Vassos.

Image : enchanted forest noel 10

Au-delà de l’expérience et de la créativité, cet événement nécessite aussi un investissement financier important. Selon les estimations de Hugh Vassos, la valeur de totale des fresques avoisinerait les deux millions de dollars. Entre 20 000$ et 30 000$ sont investis chaque année dans la création d’une nouvelle fresque de la Forêt Enchantée.

À cela s’ajoute évidemment la facture d’électricité. Un coût qui a drastiquement baissé grâce à l’utilisation de diodes LEDs à partir de 2014. De 13 000$, la note est descendue à 2200$ grâce à ce nouveau système de lumières.

Image : enchanted forest noel 17

Mais au-delà de l’argent investi dans les fresques lumineuses, celui qui est récolté est encore plus important. Aucun profit n’est réalisé sur cet événement. Les fonds récoltés sont directement partagés entre les deux fondations ayant initié la création de ce spectacle lumineux.

Depuis 1998, la Fondation du zoo et celle du CIty Hospital ont récolté quatre millions de dollars grâce à la Forêt Enchantée. Chaque année, les fondations se partagent environ 250.000$ de bénéfices.

Image : enchanted forest noel 4

Ces bénéfices sont engendrés par la billetterie, mais aussi par la commandite des oeuvres.
Des sociétés peuvent effectivement apposer leur nom aux côtés des fresques, moyennant un coût allant de 1500 à 5000$.

Selon Dawn Woroniuk, la Forêt Enchantée « n’existerait tout simplement pas si nous n’avions pas la chance d’avoir autant de commanditaires ».

Certains d’entres eux sont même présents depuis la première année, à l’instar du Dr Kurz et de sa fresque représentant des bisons, un sponsoring qu’il renouvelle à chaque édition de ce spectacle extérieur.

Image : enchanted forest noel 22

La Forêt Enchantée perdure sur le temps, et gagne en popularité au travers de la province, mais aussi du pays et même partout dans le monde. Selon les chiffres de l’organisation, 40% des visiteurs sont des touristes provenant d’autres provinces, des États-Unis, d’Europe et d’ailleurs.

Outre les touristes, le programme de l’entreprise SaskTel Pioneer permet aussi à des enfants défavorisés de s’émerveiller devant l’enchantement des oeuvres le temps d’une traversée en bus dans la forêt.
« Ils viennent, se rassemblent autour du feu, on leur offre un chocolat chaud et des biscuits, ils chantent même des chansons. C’est sûrement le moment le plus émotionnel et réconfortant de cet événement » évoque Steve Shannon avec passion.

Image : enchanted forest noel 20

Dans un futur plus ou moins proche, la Forêt Enchantée sera amenée à s’agrandir. Même si aucun projet précis n’a encore été élaboré, Dawn Woroniuk évoque l’idée de prolonger cette traversée féerique au sein même du zoo de Saskatoon.

À l’unanimité, les partenaires et les organisateurs voient la Forêt Enchantée comme une tradition de Noël qui va perdurer dans le temps.

« Cela fait plus de 20 ans qu’elle est présente, et on veut la voir encore pendant plus de 20 ans » selon Dawn Woroniuk.

« Mon fils a 17 ans et n’a jamais connu la ville sans la forêt. Cette nouvelle génération vit avec, et on ne voit pas comment cela pourrait s’arrêter » surenchérit Steve Shannon.

La magie de la Forêt Enchantée prendra fin le 6 janvier, lors d’une dernière journée de traversée pour les familles souhaitant prolonger l’envoûtement de ces fêtes de fin d’année.

Partager la page