•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Image : Un caméraman perché sur sa caméra derrière un échafaud sur un plateau de tournage.

Comment créer la magie de la télévision? Dans les années 1950, alors que ce nouveau média prend son essor au Canada, tout est à apprendre. Des photos tirées de notre collection d’archives témoignent de l’animation qui régnait sur les plateaux de Radio-Canada.

Texte : Élodie Gagné | Recherche d'archives : Sylvie Cournoyer | Photos : Henri Paul

Image : Vue d'ensemble du plateau de tournage avec le preneur de son et la caméra filmant une scène dans la cuisine des Plouffe avec les comédiens Pierre Valcourt, Amanda Alarie et Paul Guèvremont.

18 février 1955

La famille Plouffe est le tout premier téléroman à prendre l’antenne à la télévision de Radio-Canada le 4 novembre 1953.

Comme l’ensemble de la programmation à l’époque, l’émission est filmée et diffusée en direct à la télévision.

On imagine toute la coordination et la préparation nécessaires à cette scène dans la cuisine familiale pour le preneur de son, tout comme pour les comédiens Pierre Valcour, Amanda Alarie et Paul Guèvremont.

Image : En régie, Madeleine Marois et Jean-Paul Fugère, assis devant plusieurs écrans.

18 février 1955

Caméra 2, 1, 3.

En régie, le réalisateur Jean-Paul Fugère et l’assistante à la réalisation Madeleine Marois donnent le rythme aux tribulations de cette famille ouvrière canadienne-française.

Le deuxième écran devant eux nous rappelle que le téléroman La famille Plouffe avait aussi son pendant pour le public anglophone : The Plouffe Family.

L’émission était diffusée en français chaque mercredi soir pour la chaîne CBFT. Puis, la même équipe se réunissait le jeudi pour la reproduire en anglais pour les chaînes CBMT et CBOT du réseau anglais de Radio-Canada.

Image : Un caméraman filme en plongée un danseur costumé couché sur le sol devant un mur du décor étoilé.

3 décembre 1957

De 1953 à 1966, l’émission hebdomadaire L’Heure du concert met en scène des artistes d’ici et leur offre une vitrine au petit écran dans un cadre prestigieux.

Le caméraman semble exécuter un pas de danse dans cet acte du ballet burlesque Petrouchka de Stravinsky joué par les Grands Ballets Canadiens de Montréal.

Les téléspectateurs remarqueront-ils le décor étoilé rapiécé? Tout dépendra du cadrage judicieux de l’homme derrière la caméra.

Image : Un caméraman perché au-dessus de la pianiste Rosalyn Tureck la filme au piano en plongée.

17 février 1957

Plongée sur les touches du piano!

La pianiste Rosalyn Tureck garde sa concentration malgré le grand oiseau mécanique perché au-dessus d’elle.

Sa main droite serrant précautionneusement son propre instrument, le caméraman semble déterminé à ne pas la déstabiliser.

Image : Un caméraman filme l'animatrice Lise Roy, assise derrière un comptoir dans le studio de l'émission jeunesse.

27 juillet 1956

Derrière son comptoir joliment décoré d'un félin en cage, l'animatrice Lise Roy se met au service de l'émission jeunesse Lili.

Les quelques peluches et marionnettes posées sur l'étagère du fond l'accompagnent pour les contes, berceuses et chansons folkloriques qu'elle interprète pour les enfants.

Lili s’inscrit dans une programmation à forte teneur culturelle et familiale qui caractérise les premières années de la télévision de Radio-Canada.

Image : Trois caméramen et d'autres techniciens forment une rangée devant Jean Duceppe qui anime dans un décor tout simple.

29 juillet 1956

Dans le décor simple et dépouillé de l’émission Voir et entendre, le comédien et animateur Jean Duceppe dialogue seul avec le public, le regard fixé sur l’objectif de la caméra.

Devant son petit écran, le téléspectateur peut difficilement imaginer la rangée serrée de techniciens qui opèrent de si près et guident l’animateur sur ce modeste plateau.

L’équipe technique est d’ailleurs si bien coordonnée qu’elle nous donne au passage un bon aperçu du style vestimentaire masculin en vogue à l’époque!

Image : Vue du directeur musical Jean-Marie Beaudet et d'une partie de l'équipe technique durant la présentation de l'opéra.

23 décembre 1954

Jamais visible à l'écran, l'équipe technique peut pourtant être dispersée à plusieurs endroits sur un plateau de télévision selon l'envergure de l'émission.

Ce point de vue au cœur de l'orchestre durant la présentation de l'opéra L'impresario de Mozart est par exemple celui du directeur musical Jean-Marie Beaudet pour L'Heure du concert.

Image : Le caméraman perché sur sa caméra se tourne pour discuter avec un collègue technicien dans le décor de l'émission.

23 juin 1954

Une grosse nouvelle, c'est le titre de la dramatique de l'auteure Germaine Guèvremont tournée dans les studios de Radio-Canada le 23 juin 1954.

Est-ce aussi ce que souhaite partager Bernard Deguire au caméraman Jean-Guy Plouffe, qui ne cache pas son étonnement?

Image : Près d'un caméraman, un régisseur agite ses doigts sur le plateau de l'émission de variétés. En arrière-plan, des gens s'amusent dans un décor de cabaret.

30 avril 1954

1, 2, 3, action!

Le public semble bien se plaire dans ce cabaret monté de quelques panneaux soigneusement peints et agrémentés de lierre.

La feuille de route en main et ses longs doigts en l'air, le régisseur du plateau de l'émission de variétés Nightcap s'assure que tout se déroule dans l'ordre.

Image : Vue d'ensemble du studio incluant le décor, la comédienne Gisèle Schmidt, le preneur de son et le caméraman ainsi que d'autres membres de l'équipe technique.

26 novembre 1955

Tout un comité d’accueil pour l'entrée en scène de la comédienne Gisèle Schmidt sur le plateau de Dans sa candeur naïve!

D'un côté à l'autre du mince cadre de porte, chacun a son rôle à jouer.

Au premier plan de cette vue d’ensemble, le caméraman et le preneur de son s'affairent à capter chaque mouvement de l’action de cette comédie romantique.

Image : Janine Mignolet entre un caméraman et un perchiste.

12 août 1956

La comédienne Janine Mignolet prend une pause derrière la caméra entre deux prises de la comédie romantique La jeune veuve.

Toute souriante et élégante, elle est immortalisée par le photographe Henri Paul du Service de publicité de Radio-Canada.

C'est à ce photographe de plateau que l'on doit l'ensemble des photos qui composent ce voyage dans les coulisses de la télévision des années 1950.

Partager la page