-  Mise à jour le mardi 11 octobre 2005 à 11 h 09

Michel Bédard: chef du Parti éléphant blanc

Michel Bédard, 51 ans, est engagé dans les affaires municipales depuis 1978, année où il obtient un diplôme en gestion des services municipaux, à l'Université du Québec à Montréal.

De 1979 à 1984, il est membre du conseil de direction du Groupe d'action municipale (GAM), avec lequel il fraye depuis 1978. En 1978, il est d'ailleurs candidat à l'échevinage avec Serge Joyal, candidat à la mairie, et en 1982 avec Henri-Paul Vignola. M. Bédard décide par la suite de quitter le GAM, qui le trouvait trop à gauche.

Il devient par la suite membre du Rassemblement des citoyens et citoyennes de Montréal (RCM), de 1985 à 1987. Candidat à l'investiture du RCM dans Saint-Jacques, puis dans Sainte-Marie à l'été 1986, il arrive deuxième sur trois à ces deux occasions.

Déçu du RCM de Jean Doré, alors au pouvoir, il le quitte en 1987 pour fonder « le seul parti sérieux relevant le défi de manier l'humour fin et la satire mordante »: le Parti éléphant blanc de Montréal (PEBM).

Il est candidat à la mairie pour le PEBM en 1990 et en 1994. Pour l'élection générale de 1998, le Parti éléphant blanc change de nom pour « Parti Montréal 2000 » et décide de présenter un programme « aussi rassurant que ceux des partis traditionnels dits sérieux, ceux-là mêmes qui transforment la politique en vrai cirque et grosse farce plate. »

En 2001, le parti retrouve son appellation originale d'éléphant blanc. Cette même année, le PEBM se fait retirer, par amendement législatif provincial, son allocation de dépense destinée aux communications, un crédit offert par la Ville.

Après quatre ans d'efforts, le PEBM parvient à contraindre le gouvernement du Québec, en juin 2005, à assurer la survie politique et financière des partis municipaux dits marginaux.

Michel Bédard demeure depuis 15 ans dans le district Sainte-Marie, « le quartier des écorchés vifs et des enfants qui ne mangent pas à leur faim. ».





HYPERLIENS *
* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes









La campagne à la radio

La campagne à la télévision


À VOUS LA PAROLE
Êtes-vous satisfait des résultats des élections municipales dans votre ville?



SAVIEZ-VOUS QUE...

  • Sur les 133 municipalités qui ont eu recours au vote électronique, le 6 novembre, moins d'une dizaine ont connus des difficultés quant au vote proprement dit.
  • Les municipalités sont entièrement responsables du mode devotation qu'elles ont choisi.